Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Violences meurtrières à Malemba Nkulu: Des voix se lèvent pour condamner les auteurs

 

Après le discours du chef de l’État sur l’état de la Nation dans son volet sécurité nationale, mardi 14 novembre devant le congrès, appelant les autorités provinciales à prendre des « mesures extrêmes urgentes », des voix se lèvent pour non seulement des mesures pénales exemplaires à l’encontre des auteurs mais surtout mettre un terme à la haine tribale.

Pour l’opposant Martin Fayulu , les congolais doivent lutter contre le  » démon » de la division

« Je condamne avec la dernière énergie cette barbarie primaire et inexplicable. J’exhorte les Congolais à ne pas céder au démon du tribalisme », a t-il dit.

De son côté, Augustin Matata Ponyo appelle à des sanctions exemplaires contre les auteurs.

« Des sanctions exemplaires devraient rapidement être prises.
Ce drame de plus est le énième signe avant-coureur que le sentiment national est rudement éprouvé et l’âme nationale affaiblie »

La sénatrice Francine Muyumba originaire du grand Katanga n’a pas tari de mots pour fustiger cette barbarie.

« Je condamne fermement cette ignominie et appelle à ce que toute la lumière soit faite afin que les responsables puissent subir la rigueur de la loi. J’invite tous mes compatriotes à demeurer unis en vue d’une cohabitation pacifique ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le prix Nobel de paix, Denis Mukwege déclare que les compatriotes ne peuvent pas se livrer à la violence entre eux.

« Nos compatriotes ne peuvent rester livrés à la violence. Il est temps de restaurer la sécurité et l’ordre public et de rendre la justice à travers tout le territoire national », a dit Mukwege

Pour Moïse katumbi, il faut préserver l’unité nationale.

« Il est important de sauvegarder notre vivre ensemble. Les blessés doivent être soignés et les victimes secourues. Les responsables doivent être identifiés, poursuivis et sanctionnés de la manière la plus exemplaire » , a t-il lâché

Un autre à condamner ces violences meurtrières, l’opposant Delly Sessanga, les qualifiant de la haine tribale.

« La haine tribale gagne toujours plus de place dans nos provinces, nous Congolais devons nous tenir solidaires face aux tragiques événements à Malemba-Nkulu et au Plateau des Bateke, affirmant ensemble que chaque vie humaine est sacrée et qu’aucun acte de ce type ne doit être toléré »

Le ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi appelle l’opinion au calme, rassurant que la situation est sous contrôle, une enquête judiciaire est ouverte.

Pour rappel, plusieurs vidéos et images circulent sur les réseaux sociaux montrant des hommes avec armes blanches entrain de torturer et tuer d’autres qui serait de la tribu  » lubas » depuis la semaine dernière.

Le lundi dernier, le porte parole du gouvernement lors du briefing a affirmé que le gouvernement a dépêché une équipe pour s’enquérir de la situation à la suite des violences meurtrières à caractère ethnique qui y sont déplorées depuis la semaine dernière.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...