Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

RDC : Retroussons les manches, personne ne le fera pour nous ( Tribune de Luc Kabunangu, cadre UDPS)

Les léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) participent à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023 qui a lieu en Côte d’Ivoire. Classés 13è en Afrique dans le classement de FIFA de Septembre 2023, selon le site foot-africa.com, les léopards de la RDC ont progressé au 8è des finales après avoir rencontré et tenu en échec entre autres, la meilleure équipe du continent, le Maroc, classée 13è au monde, alors que les fauves congolais ne sont que 13è en Afrique et 66è au monde.

La progression des léopards congolais dans la phase éliminatoire les place en face des Pharaons d’Egypte qui eux sont classé 5è en Afrique et 35è au monde.

Ce match de quitte ou double se joue ce dimanche 28 Janvier 2024 à 21h, heure de Kinshasa, au stade Laurent Pokou à San-Pedro en Côte d’ivoire.Si les hommes du capitaine Chancel Mbemba inspirent confiance face aux géants du football africain, cette confiance ne repose pas sur des simples sentiments et la performance de l’équipe contre ces grands adversaires n’est pas un fait du hasard.

En réalité l’espoir de victoire et qualification jusqu’en finale et même dans la possibilité de remporter la coupe repose sur des fondamentaux assimilés et intériorisés par les joueurs eux-mêmes ainsi que par les techniciens et les officiels au service de l’équipe, et aussi par la population congolaise en générale dont le rôle d’accompagnement et de soutien à l’équipe n’est pas de moindre.

Bien que muets, ces fondamentaux sont réels et font surface à chaque fois que des discussions se font sur les résultats et la performance de l’équipe.Si la population entretien des sentiments d’espoir en générale c’est sur base de la connaissance des REGLES qui régissent le jeu et la conviction que celles-ci ne peuvent pas être manipulées contre son équipe au profit des adversaires.

La population a foi dans la TRANSPARENCE qui gouverne l’application des règles et sait que le sélectionneur de l’équipe nationale et son équipe technique n’aligneront pas des joueurs choisis sur base des critères questionnables qui peuvent se rendre au jeu sous état d’intoxication ou corrompus par l’adversaire. Au moindre soupçons de déviation dans la sélection et le comportement des joueurs, la population en sa qualité de PARTIE PRENANTE de l’équipe nationale et exigeante d’une ETHIQUE conséquente, n’hésite pas à dénoncer le mal et exiger le non alignement des joueurs accusés des dérapages ou leur remplacement au cas où ils seraient déjà sur terrain et que leur rendement accusait une certaine déception conforme aux accusations.

La population irait jusqu’à exiger des sanctions appropriées pour prévenir les dérapages à avenir et asseoir une culture d’excellence et de REDEVABILITE axée sur les RESULTATS.

L’espoir et la confiance de la population dans l’équipe sont aussi basés les fondamentaux qui gouvernent l’équipe en assurant sa performance et la qualité du jeu. Nul ne doute que chaque joueur sélectionné portera sa vareuse nationale aux couleurs du drapeau avec fierté et dévouement et sera préparé à la mouiller pour la victoire de la RDC. Une attitude différente n’est ni acceptée, ni tolérée. Les joueurs alignés à chaque poste savent que malgré leur renommée, il n’y a que le résultat sur terrain qui compte. Le sélectionneur dans son appréciation choisit des joueurs qu’il faut à chaque poste, mais il n’y a pas de MERITE sans résultat. Aucune équipe ne pourra non plus venir à la rescousse de son joueur non aligné ou remplacé pour défaut de performance sur base de son appartenance à l’équipe, et surtout pas en cas d’une méconduite avérée telle que la corruption par l’adversaire. Le même comportement est constaté dans le chef de tous les congolais. Aucun ressortissant d’une province quelconque ne réclame de place dans l’équipe ou sur terrain des joueurs sur base de leurs origines. Personne n’a jamais mis en garde l’équipe technique des léopards après le remplacement d’un joueur originaire de sa province. La NORME intériorisée par tous implique l’évaluation et la sanction en cas de besoin et la focalisation sur les résultats probants.Voilà parmi tant d’autres, les valeurs et principes qui fondent l’espoir des congolais dans la victoire des léopards à chaque fois que ces derniers montent sur terrain pour représenter la nation. Il n’y a jamais de doute sur les sens PATRIOTIQUE des sélectionnés et le mérite pour chaque poste. La REPRESENTATIVITE naturelle à l’équipe nationale se fonde sur des critères de mérite et vise à promouvoir la CULTURE DE TRAVAIL ET LA COHESION pour que le comportement d’aucun membre de l’équipe ne puisse constituer une pesanteur sur le rendement collectif.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’organisation des élections du 20 décembre 2023 et la publication des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, ont révélé clairement les desiderata de la population congolaise. Hormis les irrégularités qui ont caractérisées le vote et teintées les résultats publiés, à la déception de plusieurs congolais, candidats et électeurs qui étaient déterminés à exercer leur droit civique, les congolais ont jeté massivement leur dévolu sur la proposition du candidat président à sa propre succession qu’ils ont plébiscité, et avec lui, élu des nombreux candidats de son obédience pour assurer principalement la souveraineté de la RDC (gouvernance, intégrité territoriale, sécurité des personnes et des biens) et le progrès social. Les congolais attendent la réduction de la pauvreté, du taux de chômage, l’amélioration de la qualité de l’enseignement et des soins de santé, bref la matérialisation d’une classe moyenne suffisamment aisée.Ces aspirations, aussi nobles soient elles, ne peuvent pas se réaliser sans l’implication de tous les congolais, chacun selon sa partition. Au niveau du football nous assistons à une mobilisation totale des congolais et leur implication et accompagnement avec rigueur, au-delà des affiliations partisanes et des clivages socio-culturels, pour assurer les résultats escomptés, à savoir la victoire de la RDC. Cependant il y a un laxisme et un esprit défaitiste lorsqu’il s’agit de la gestion de la chose publique et la population se désolidarise complètement de son devoir.

En général, la population s’abandonne entre les mains de certains acteurs qui peuvent ne pas être sélectionnés selon des critères répondants pour assurer la victoire de la RDC tels que c’est le cas avec l’équipe national de football. La population ne réalise pas qu’elle constitue une partie prenante intégrale avec un rôle aussi important que crucial.La réalisation du progrès social tant souhaité passe par l’autoroute des valeurs et principes que nous exigeons de nos fauves sportifs et la participation de tous les congolais, chacun selon sa partition. Chaque congolais doit réaliser qu’il est acteur architecte du progrès social de la république et doit autant mouiller son maillot pour sa réalisation. Ingénieurs, médecins, enseignants, techniciens, journalistes, policiers, militaires, magistrats, pasteurs et prêtres, artisans dont les maçons, ajusteurs, plombiers, menuisiers, électriciens, mécaniciens, etc. chacun doit offrir le meilleur de lui-même à son poste, tel un joueur attaquant, défenseur ou gardien, ou encore un administratif ou autre technicien de l’équipe nationale, pour rehausser le défi du progrès social. Personne ne le fera pour nous. Nous devons tous réaliser que nous devons retrousser nos manches sans complaisance pour construire un grand et beau pays au centre de l’Afrique et rehausser notre niveau de vie collectif.

Personne ne le fera pour les congolais sinon nous-mêmes.Personne ne va sécuriser les frontières de la RDC et sa population, assurer la circulation fluide des automobiles et autres usagers de la route, construire des routes et des ponts et produire de l’eau potable si le congolais ne le fait pas.

Le président de la république, chef de l’état, avec toute sa bonne volonté ne peut rien réalisé pour une population qui attend tout de lui et pour qui il est la seule personne redevable dans toute la république. Ne nous souvenons-nous pas d’un roi du Zaïre qui avait dit une fois : « …Le président fondateur n’est pas un magicien. Seul il ne peut rien. Mais avec l’appui de tout son peuple, il peut tout »Il est temps de retrousser nos manches et de nous mettre au travail. Nous l’exigeons de nos léopards.

La PHILOSOPHIE LEOPARDS est autant valable pour tous les congolais. C’est la RDC qui gagne. Appliquons la même mesure que nous exigeons des léopards sur nous-mêmes dans tous les domaines de notre société et assurons notre progrès social qui est la phase actuelle de l’engagement de tous les congolais au-delà des affiliations partisanes. C’est possible et c’est la RDC qui gagne.

Luc Kabunangu, auditeur professionnel et membre de l’UDPS et de l’AJPRO/UDPS. Candidat député national à Kinshasa dans la circonscription de Lukunga aux élections de 2023.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...