RDC/Religion : RDC / Société: Décès de monseigneur Gérard Mulumba: un an déjà

RDC / Société: Décès de monseigneur Gérard Mulumba: un an déjà

Un an déjà ce jeudi 15 avril depuis la mort du Monseigneur Gérard Mulumba, ancien chef de la maison civile du chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi.

La famille biologique de l’illustre disparu organise ce 15 avril date de son décès, plusieurs activités et cérémonies en sa mémoire à savoir; le recueillement dans l’intimité familiale devant son sépulcre, une messe d’action de grâce en la cathédrale notre dame du Congo à partir de 13 heures suivi d’exposition photo et reliques du monseigneur Mulumba; la projection vidéo avec la dernière interview accordée par le prélat catholique quelque temps avant sa mort; une série de témoignages et moment de convivialité de 14 heures à 19 heures à l’espace Mafraland sur l’avenue de libération dans la commune de la Gombe.

Beaucoup de prêtres catholiques lui reconnaît la serviabilité, l’intégrité, la probité morale, la sobriété et surtout le sens du don de soi;
« Monseigneur Gérard Mulumba était un homme très affable et très sensible.
un prêtre qui vivait avec des orphelins», dixit Abbé Donatien shole, secrétaire général à la conférence épiscopale nationale du Congo.

Pour le professeur à l’Université de Kinshasa pierre Mukuna, monseigneur Gérard Mulumba était non conflictuel et très engagé au service sacerdotal;
« j’ai été ordonné prêtre le même jour avec Gérard Mulumba. Il est altruiste et un bon intellectuel. Un homme très humble à l’écoute de toutes les couches sociales et prompt à venir en aide aux nécessiteux», a t-il dit.

La sœur cadette de feu évêque émérite, madame Clotilde Kapinga wa Mulumba regrette d’avoir perdu un frère model d’intégrité;
« mon frère était le model d’intégrité. Il n’était pas un homme de compromission. Il ne se trempait jamais dans l’hypocrisie ou d’autres formes d’anti valeurs», a t-elle confié.

monseigneur Gérard Mulumba a tiré sa révérence le mercredi 15 avril 2020 à la clinique ngaliema à Kinshasa la capitale suite d’une courte maladie.

Ordonné prêtre en 1967, il est nommé évêque de Mweka en 1989. Une fonction conservait jusqu’à sa retraite en 2017.

évêque émérite du diocèse de Mweka dans la province du Kasaï, le serviteur de Dieu avait un cursus avéré:
Études en théologie à Lovanium, actuelle université de Kinshasa; la sociologie de développement à Louvain en Belgique.

le 21 mai 2019 il est nommé chef de la Maison civile du chef de l’État.

Le premier anniversaire de son décès est une occasion propice pour les peuples congolais non seulement d’honneur
sa mémoire mais surtout pérenniser les valeurs intrinsèques qui l’ont couronné au fil du temps.

JMK777
John Mvuabika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *