Connect with us

Hi, what are you looking for?

Culture

RDC: Masque Suku » Kakuungu » visité officiellement par le roi Minikongo au musée national

Les « suku », des provinces du Kwango et Kwilu ainsi que ceux de la diaspora ont visité le samedi 20 août 2022, le masque « kakuungu » restitué par le Roi des belges Philippe; et ce,70 ans après sa déportation en Belgique.

Ces peuples, disséminés à travers les pays d’Afrique, ont été conduits par le 10éme Roi mini kongo, Fabrice Zombi Kavabioko dans la salle d’exposition au premier niveau du musée national dans la commune de Lingwala.

C’était en présence de la ministre de la culture et arts, Catherine Fura, de l’Ambassadeur de Belgique en RD Congo, des notables « Suku » dont la ministre déléguée près le président de la République Nana Manuanina mais aussi l’un des fils du sculpteur du masque » ( kakuungu) agé de 102 ans.

Peu avant , plusieurs orateurs ont prononcé leur discours notamment le directeur du musée national qui a appelé les autorités belges et congolaises à signer un cadre légal pour la restitution d’autres œuvres d’arts et biens culturels.

Pour le Roi Mini Kongo, Fabrice Zombi Kavabioko, le masque Kakuungu n’est plus une propriété des « Suku » mais plutôt un patrimoine national

« Je me réjouis de la diplomatie agissante du président Tshisekedi, premier chef coutumier de la République démocratique du Congo, qui a facilité la restitution du masque kakuungu après 70 ans de sa déportation. Je tiens à le rassurer qu’il a trouvé la meilleure solution de la paix et la stabilité dans la partie Est de notre pays » a confié le Roi mini kongo

Et de poursuivre :

 » Il y a aucune tribu plus puissante que la tribu « suku » dont je suis Roi. Le Congo, c’est moi  » mini kongo. C’est la réponse donnée par le premier Roi mini kongo aux explorateurs. Ce masque détient la grande puissance mystique de guérisseur, protecteur, et pourvoyeur. Les Congolais peuvent se réjouir, car c’est la fin de leur souffrance avec l’avènement du masque kakuungu »

Le dixième Roi mini kongo, a retracé les origines des peuples « suku » dont la reine « Ngudiankama », jeune sœur du premier Roi mini kongo, ayant quitté la République Démocratique du Kongo, jadis, ( royaume kongo), pour s’installer en Angola, précisément dans la province de lunda norte d’où se trouve la capitale « musuku » habitée par des « suku » depuis 17éme siècle à ce jour.

Advertisement. Scroll to continue reading.

À en croire le 10 éme roi mini kongo, les communautés des;  » suku » se trouvent également au gabon, au Cameroun, en Namibie, au Nord-est du Zimbabwe et en Afrique du Sud parmi les zulus

Les  » suku » de la République Démocratique du Congo vivent de l’élevage des vaches et autres bétails, la chenille, mais aussi le diamant artisanal sur la rivière kwango

A l’époque, ils invoquaient le dieu  » nzambi ya mpungu mawesi mawesi » , et certaines indiscrétions confirment que Kimpavita, brûlée vive par les colons, fait partie de la communauté suku.

Les masques « suku » se sont illustrés davantage lors de l’impression des billets de franc congolais sous M’zée Laurent Désiré Kabila.

La visite du masque  » kakuungu » a donné lieu à une soirée de gala au chapiteau pullman dans la commune de la Gombe avec la participation du premier ministre Jean Michel Sama Lukonde, représentant le chef de l’Etat et d’autres membres du gouvernement.

La rédaction

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...