Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :
IMG 20230107 WA0005
IMG 20230107 WA0005

Economique

RDC : Le plan de relance validé, 450 millions USD attendus pour ressusciter la Minière de Bakwanga

La relance de la société Minière de Bakwanga (MIBA) est plus qu’un slogan. Le Plan de relance de cette société spécialisée dans l’exploitation du diamant dans le Kasaï Oriental a été présenté par la ministre d’État au Portefeuille, Adèle Kayinda Mahina, au cours d’un atelier de validation tenu vendredi 6 janvier 2023 à Kinshasa.

Élaboré par le Comité de pilotage de la réforme des entreprises du portefeuille de l’État (COPIREP), ce Plan de relance chiffré à plus de 450 millions USD a été validé, séance tenante, par toutes les parties prenantes, notamment le
Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS), les ministères des Mines, des Finances, du Budget et le conseil d’administration de la MIBA.

Il est accompagné d’un plan d’investissement de 161 millions de dollars américains à exécuter en 3 ans, dont 35 millions USD en première année.

Selon la ministre du Portefeuille, Adèle Kayinda, ce Plan de relance permettra au gouvernement de tout mettre en œuvre pour la relance effective de la MIBA, en s’appuyant sur les recommandations des parties prenantes qui s’articulent sur, entre autres, la mise en place d’un modèle économique approprié, les options de financement de la relance et les mesures d’accompagnement pour la relance de cette société.

« Je note que le plan global de la relance est de 453.108.817,8 dollars américains dont 149.693,581 dollars pour la première phase. À cet effet, je me fais force de solliciter un appui budgétaire conséquent qui sera évalué au niveau du gouvernement », a-t-elle déclaré dans son discours.

Pour sa part, la coordonnatrice adjointe du CPVS, Suminua Tuluka Judith, a salué le travail abattu pour l’élaboration du plan de relance de la MIBA. Elle a insisté sur le caractère inclusif des travaux.

« Il était important parce-que, comme on a dit, on a eu la Direction générale de la MIBA qui était présente et le Syndicat. C’était important que toutes les parties prenantes : ministère des Finances, Portefeuille, Budget, Mines et Présidence, qu’on soit tous sur la même compréhension de la problématique et sur les mêmes choix de propositions pour résoudre le problème », a-t-elle indiqué.

Soulignons que la relance de la MIBA est voulue par lui-même le président de la République Felix-Antoine Tshisekedi qui a instruit, en 2021, le gouvernement de confier au Comité de pilotage de la réforme des entreprises du portefeuille de l’État (COPIREP) la charge d’élaborer un plan de sauvetage de cette société spécialisée dans l’exploitation du diamant dans le Kasaï Oriental.

Ce plan de relance a été élaboré, fin décembre de l’année dernière, par le COPIREP, en collocation avec le Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS) et le conseil d’administration de la MIBA.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La dernière mouture de ce plan sera soumise, dans 15 jours, à la ministre du Portefeuille qui, à son tour, la présentera au président de la République et au gouvernement.

Vous aimerez aussi ces articles

Médias

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

A la Une

La Couverture Santé Universelle décrétée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « Cause nationale » pour ce qu’elle représente pour...

monde

Dans le cadre d’une bonne préparation de cette compétition francophone prévue à Kinshasa l’année prochaine, Zeina Mina, directrice des jeux de la francophonie est...