Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

RDC : Le ministre Nicolas Kazadi lance la plateforme « FinAlerte » pour lutter contre la fraude fiscale et douanière

Le ministre des Finances de la République Démocratique du Congo, Nicolas Kazadi, a donné le go le lundi 7 février 2022 à Kinshasa, du lancement officiel de la plate-forme « FinAlerte » pour lutter contre la fraude fiscale, douanière et toute forme des tracasseries fiscales et administratives en République démocratique du Congo.

A l’en croire, « FinAlerte » se veut donc un programme permettant aux victimes ou témoins des fraudes fiscales ou douanières à la DGDA, DGI, DGRAD ou dans tout autre service de l’Etat, de déposer des plaintes et faire des dénonciations, mais aussi un moyen de lutter contre toute forme d’abus dans le chef des agents et services du ministère des Finances.

Selon la même source, FinAlerte est une réponse à plusieurs plaintes des assujettis, faisant face à toutes sortes d’abus mais ne sachant pas comment entrer en contact avec la hiérarchie pour dénoncer ces actes.

« Nous avons créé FinAlerte pour traduire notre ferme volonté de créer un État de droit en matière fiscale, cela en vue de combattre le coulage des recettes, la corruption, le clientélisme, le détournement de deniers publics et toute sorte de tracasseries financières dans notre pays. Cet instrument nous aidera également à mieux comprendre ce qui se passe dans nos régies à travers les plaintes qui remonteront », a dit Nicolas Kazadi

Et de poursuivre :

« Nous allons travailler en toute transparence avec les dirigeants de nos régies financières pour que ça guide également notre action dans la réforme de ces régies, notre action politique, notre action de service clientèle parce que même si nous sommes un service méchant, nous avons quand-même l’obligation d’assurer une qualité de relation clientèle tout à fait différente de ce que nous avons connu dans le passé dans ce pays ».

Par la même occasion, Nicolas Kazadi a invité la population à s’approprier cet outil et l’utiliser massivement pour assainir le secteur des finances publiques.

« Je vous invite à vous approprier de cet outil, c’est le vôtre, c’est vous qui allez le faire vivre. Nous prendrons rendez-vous pour vous rendre compte de l’évolution de son utilisation, fonctionnement et de son impact sur notre travail, sur nos recettes, sur le niveau de satisfaction des contribuables, sur les performances des finances publiques. Avec Finalerte, combattons tous ensemble les antivaleurs du secteur financier », a-t-il martelé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le ministre des Finances a sollicité l’implication de l’Inspection Générale des Finances (IGF), de la Cellule Nationale des Renseignements Financiers (CENAREF), de la Magistrature, de la Police et de tous les services qui contribuent à améliorer les relations entre les citoyens et les responsables publics.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...