Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

RDC : Le gouvernement s’investit pour la restauration des chutes Wagenia à la Tshopo

La vice-premier ministre de l’environnement et de développement durable, Eve Bazaiba, séjourne au chef-lieu de la province de la Tshopo à Kisangani pour une mission de travail.

Profitant de son séjour, cette déléguée du gouvernement central a visité le mercredi 19 janvier 2022 les chutes de Wagenia.

A en croire le service de communication, Eve Bazaiba a promis de restaurer ce site pour renforcer sa valeur touristique et environnementale.

« Au nom du gouvernement, les chutes Wagenia seront non seulement restaurées, mais aussi réhabilitées et modernisées pour donner à ce site de la valeur touristique et environnementale conséquentes », lit-on dans une dépêche envoyée aux médias par le service de communication du ministère de l’environnement et de développement durable.

Et d’ajouter : « Des architectes, urbanistes et d’autres experts du secteur sont déjà à pied d’œuvre pour établir le besoin de cette restauration et modernisation pour le début effectif des travaux de l’aménagement ».

Les chutes Wagenia, qui se trouvent à quelques kilomètres du centre-ville de Kisangani, sont l’un des 7 cataractes des chutes Boyoma, appelés jadis Stanley falls.

« Wagenia » est le nom d’une communauté des pêcheurs qui pratique la pêche sur cette partie du fleuve Congo d’une manière particulière.

Le fleuve étant non navigable sur ce tronçon en raison des berges rocheuses basses, les pêcheurs y construisent un énorme système de trépieds en bois. Ces trépieds sont ancrés sur les trous creusés naturellement dans la roche par le courant d’eau. A ces trépieds sont ancrés de grands paniers à poissons, qui sont descendus dans les rapides pour tamiser les eaux. Les mailles de ces paniers étant trop grandes, seuls les gros poissons y sont piégés.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Au fil des années, les chutes Wagenia se sont créées une notoriété de l’un des merveilleux sites touristiques en République démocratique du Congo pour deux raisons. Premièrement, son débit est l’un des plus rapides au monde avec 17.000 mètres cubes par seconde. La seconde raison est cette technique particulière de pêche qui y est pratiquée.

Cependant, ce site est actuellement délaissé. Le désordre y règne en maître, tout le monde peut y faire la loi, car aucune structure officielle s’occupe de son entretien, à en croire plusieurs personnes qui y ont déjà été.

 

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...