Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves

RDC : « Le calendrier électoral est tenable et réalisable car les 5 contraintes à sa mise en œuvre sont maitrisables » (AETA)

Le calendrier électoral tel que publié par la Commission Électorale Nationale Indépendante ( CENI ), le 26 novembre 2022, est cohérent, pertinent, tenable et réalisable dans le délai constitutionnel. C’est ce que pense la plateforme de la société civile Agir pour les Élections Transparentes et Apaisées ( AETA).

Dans une déclaration lue par son secrétaire permanent,
Jérôme Bonso, ce mardi 6 décembre 2022, l’AETA estime que les cinq contraintes à la mise en œuvre de ce calendrier électoral sont maitrisables. Il est donc techniquement possible, soutient-elle, que les congolais puissent aller aux urgences le 20 décembre 2023 pour élire le président de la République et leurs représentants dans les chambres délibérantes conformément à ce calendrier.

Trois jours ont suffi aux experts spécialistes et professionnels des élections membres de l’AETA, soit du 3 au 6 décembre 2022, pour analyser techniquement le calendrier électoral, les contraintes y soulevées et proposer des solutions à chacune d’elles en vue de faciliter la tenue des élections dans le délai constitutionnel.

Parlant de la contrainte sécuritaire, avec l’insécurité à l’Est de la RDC et des conflits intercommunautaires, l’AETA recommande au gouvernement de mettre en place une stratégie de cordination et de commandement unique des opérations de sécurisation du processus électoral. Ceci, soutient-elle, en actualisant le cadre légal et réglementaire du plan de sécurisation dudit processus.

S’agissant de la contrainte liée au temps qui oblige la CENI à utiliser le transport aérien pour acheminer du matériel électoral, les experts électoraux appellent les animateurs de la centrale électorale à déposer illico au Parlement les budgets additifs occasionnés par cet imprévu. Ils invitent les parlementaires, une fois saisis, à doter la CENI d’un budget additionnel afin de faire face à cette contrainte.

Forts du constat sur le déficit d’un plan de décaissement validé et accepté par la CENI et le gouvernement, les experts électoraux recommandent au gouvernement de doter la CENI d’un plan de décaissement trimestriel ou semestriel et de respecter son autonomie financière.

Quant à l’adoption à temps de la loi portant répartition des sièges, l’AETA dit craindre que le processus connaisse une impasse, en cas du retard de l’achèvement de la révision du fichier électoral. Au sujet de la contrainte liée à la. Covid-19, cette plateforme recommande au gouvernement de prendre des mesures sanitaire drastiques.

Soulignons que la CENI a publié son calendrier électoral le 26 novembre 2022. Ce calendrier fixe les élections présidentielles et législatives au 20 décembre 2023.

 

Advertisement. Scroll to continue reading.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...