Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

Economique

RDC : La ministre des Mines appelée à suspendre l’octroi des Permis de Recherche des droits miniers ( Conseil des Ministres)

En République Démocratique du Congo,
plusieurs permis de recherche des droits miniers et/ou de carrière doivent être suspendus jusqu’à l’assainissement total et urgent du fichier cadastral minier.

Cette recommandation émane du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo lors de la réunion du conseil des ministres tenue vendredi le 19 novembre 2021 par visioconférence.

Selon le compte rendu du conseil des ministres lu par le porte parole du gouvernement sur ondes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) , la ministre des Mines Antoinette N’Samba Kalambayi a , d’abord, présenté le Rapport détaillé sur l’exploitation illégale des ressources minières.

Ainsi donc , le président Félix Tshisekedi a insisté sur l’impératif de procéder à la rationalisation de la gestion de ce secteur. Face à l’opacité décriée par tous, il a souligné l’urgence de lutter efficacement contre la fraude minière et de mettre fin à une sorte de dilapidation des actifs miniers, qui selon lui, de certains acteurs politiques et les responsables des services publics impliqués dans l’administration du Code minier.

Selon toujours le ministre de la communication et des médias Patrick Muyaya, le garant de la nation a également recommandé de déclencher la procédure de retrait des droits miniers et/ou d’autorisation d’exploitation de carrières permanente à la suite de manquements des obligations administratives et sociales contenues dans l’article 286 du Code Minier. C’est le cas notamment du non-paiement des droits superficiaires, du défaut de commencer les travaux dans le délai légal et du non-respect des engagements vis-à-vis des obligations sociales dans le délai règlementaire.

Le président de la République a aussi insisté pour le démarrage de travaux de la commission chargée d’identifier toutes les sociétés minières censées céder à l’Etat Congolais 10% de leur capital social, au moment de la transformation du permis de recherche en permis d’exploitation.

Dans ses recommandations , il est également revenu sur la nécessité de de prévoir, en collaboration avec la Ministre d’Etat, Ministre du Portefeuille, un cadre permanent de gestion de la participation de l’Etat dans les sociétés privées titulaires de Permis d’exploitation, impliquant le Cadastre Minier et le Conseil Supérieur du Portefeuille.

Un rapport sur le niveau d’exécution de ces instructions est attendu à la prochaine réunion du conseil des ministres.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...