Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

RDC : La ministre de la justice Rose Mutombo décrie la libération illégale de Willy Bakonga et exige son retour à la prison de Makala

D’après une correspondance datée du vendredi 26 novembre 2021 adressée au procureur général près la Cour de Cassation dont une copie est interceptée ce dimanche 28 novembre 2021 par la rédaction de RTNC.CD , la ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde de sceaux, Rose Mutombo, décrie l’illégalité et la fraude dans la libération de l’ancien ministre de l’EPST, Willy Bakonga.

A en croire Rose Mutombo, Willy Bakonga est bénéficiaire d’une décision irrégulière découlant d’un raccordement frauduleux effectué par le procureur général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe sur une décision présidentielle.

Dans l’esprit de la lettre de Rose Mutombo, Willy Bakonga devra vite retourner en prison.

« Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe a, par sa lettre du 25 novembre 2021, transmis au Directeur de la Prison Centrale de Makala, la liste des personnes condamnées par les juridictions de son ressort éligibles à la mesure de grâce en y insérant même celles condamnées par la Cour de Cassation dont Monsieur Willy Bakonga Wilima », fait-elle observé dans sa correspondance au PG près la Cour de Cassation.

Pour la ministre d’Etat, ministre de la Justice, l’acte du PG près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe illustre un excès de pouvoir qui porte atteinte à l’exécution de l’Ordonnance présidentielle du 28 juillet 2021 portant mesure collective de grâce.

Elle invite ainsi le PG près la Cour de cassation à constater ce manquement grave et d’en tirer les conséquences qui s’imposent à l’endroit de son auteur conformément aux dispositions légales en la matière et au statut des Magistrats en vigueur.

« Les personnes condamnées par la Cour de cassation doivent être ramenées dans l’état où elles étaient, avant sa lettre, à la Prison Centrale de Makala », martèle Rose Mutombo.

L’ancien ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Willy Bakonga Wilima, a été condamné à trois ans de servitude pénale principale le jeudi 29 avril à Kinshasa. C’était à l’issue d’un procès en flagrance à la Cour de Cassation.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...