Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la Une

RDC : La FEC apporte son soutien au projet en eaux profondes de Banana

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a échangé avec la délégation de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) le mercredi 09 février 2022 à la Primature à Kinshasa.

Lors de cet entretien, le patronat congolais a soumis au chef du gouvernement ses multiples préoccupations liées à la situation des entreprises congolaises.

« Nous avons été reçus par le premier ministre à notre demande, parce qu’il y a un certain nombre de préoccupations que la FEC a soulevées depuis quelques temps, mais qui ne rencontrent pas, parmi les membres du gouvernement, un suivi efficace. Et nous avons également voulu parler au premier ministre des questions fondamentales, la situation des entreprises congolaises », a fait savoir Kimona Bononge, administrateur délégué de la FEC, au terme de la réunion.

A l’en croire, les entreprises à capitaux congolais ne bénéficient pas des marchés dans le cadre des projets lancés par le gouvernement. D’où, le plaidoyer de la FEC pour que ces entreprises bénéficient des marchés conformément à la loi sur la sous-traitance.

« Les entreprises de droit congolais suivant la Loi sur la sous-traitance, ne bénéficient pas des marchés qui sont donnés quand il y a certains projets. On a parlé du projet Tshilejelu, Kinshasa zéro trou, le projet de développement local des 145 territoires. Vous avez suivi, comme nous, que le chef de l’État a posé la première pierre pour la construction du port en eaux profondes de banana. Nous avons demandé que les entreprises congolaises puissent bénéficier également de la loi sur la sous-traitance. Entreprises congolaises de droit congolais, à capitaux congolais, mais, entreprises congolaises de droit congolais également. Vous savez que par exemple, le port en eaux profondes de banana, on a 3 grosses industries dans le Congo central qui produisent du ciment de très bonne qualité. Qu’on ne dise pas le contraire mais c’est du ciment de très bonne qualité. Hors, il y a un pays voisin qui vend du ciment également qui voudrait accaparer ce marché », a dit ce membre de la FEC.

Et de renchérir : « Nous avons attiré l’attention du premier ministre pour que priorité soit donnée aux entreprises congolaises. Ce ciment est produit avec du calcaire qui sort de notre sous-sol, avec des matières premières, et avec des congolais qui travaillent dans ces usines, qui créent des richesses dans ce pays. Il est inadmissible qu’on importe du ciment d’un pays voisin ou d’un autre pays plus lointain. Nous avons dit au premier ministre que nous allons avoir nos yeux braqués sur lui, sur le gouvernement pour que cela ne se reproduise pas ».

Selon la même source, le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a, pour sa part, promis de réunir très prochainement la FEC avec certains ministres sectoriels pour que cette question soit évoquée de manière précise.

Advertisement. Scroll to continue reading.
Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...