Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

RDC/HYDROCARBURES : Appels d’offres de 27 blocs pétroliers et 3 gaziers: un contrat d’exploitation sécurisée

RDC/HYDROCARBURES : Appels d’offres de 27 blocs pétroliers et 3 gaziers: un contrat d’exploitation sécurisée

La RDC mise sur ses blocs pétroliers et gaziers pour diversifier l’économie nationale

Suite et fin ce vendredi 29 juillet des appels d’offres de 27 blocs pétroliers et 3 gaziers disseminés à travers la République Démocratique du Congo

Les opérateurs pétroliers, les chercheurs et les experts du secteur se sont retrouvés ce vendredi 29 juillet en panels pour approfondir les questions relatives à l’exploration, la mise en valeur des sites, l’exploitation sécurisée, les aires protégées, la reglémentation, et surtout la responsabilité sociale envers les populations riveraines.

Les blocs pétroliers et gaziers sont répartis en trois principaux bassins sédimentaires de la République Démocratique du Congo notamment le Bassin côtier, le Bassin de la Cuvette centrale et les Bassins de la Branche Ouest du Rift Est-africain.

Selon les propres termes du ministre des Hydrocarbures Didier Budimbu, il s’agit d’une attribution des droits d’hydraucarbures aux partenaires dans le cadre du marché gagnant-gagnant

Cependant, a t-il précisé, aux fins de maximiser l’opportunité pour le pays dans le cadre de ce processus, le gouvernement a levé l’option du lancement d’appels d’offres pour cette première phase sur 30 blocs dont 27 pétroliers et 3 gaziers.

« Je porte à la connaissance de l’industrie pétrolière tant nationale qu’internationale ainsi qu’à l’attention de différents acteurs et observateurs du secteur que le présent appel d’offres portent sur environs 22 milliards de barils de pétrole brut et 66 milliards Normo mètre cube de gaz méthane dissous dans les eaux du Lac Kivu. Ces 30 blocs vont, à coup sûr, booster l’économie du pays et créer des milliers d’emplois en faveur du peuple Congolais », a confié le ministre Didier Budimbu

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il convient de signaler que ces appels d’offres lancés le jeudi 28 juillet à l’espace Kemesha dans la commune de la Gombe par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo n’ont pas fait l’unanimité. Plusieurs ONGs de la branche environementale alertent sur une menace imminente de l’écosystème en dépit des assurances données par les autorités congolaises sur l’exploitation sécurisée avec les outils de la technologie de pointe.

La République Démocratique du Congo exploite jusque là 4,5 pourcent seulement du potentiel en hydrocarbures à l’instar de l’exploration et production à Moanda par la société Perenco estimée à environ 22 milles barils par jour, a dit le ministre des hydraucarbures.

Il a, par ailleurs souligner que, le gouvernement dans sa vision de faire des hydrocarbures l’un des secteurs clés de la diversification de l’économie nationale, vise à atteindre 200 milles barils par jour en vue de placer le pays sur une place stratégique parmi les grands producteurs de pétrole et de gaz dans le monde.

                                                                                 La rédaction

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...