Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :
IMG 20230117 WA0015
IMG 20230117 WA0015

Finances

RDC-Hausse du taux de change : « C’est la conséquence de la dédolarisation de l’économie nationale. Tous les paramètres macro économiques sont bons » ( Nicolas Kazadi)

Au cours d’une émission diffusée sur le antennes de la Radio Top Congo, ce lundi 16 mai 2023, le ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, a tenu à éclairer l’opinion sur la dépréciation du Franc congolais face au dollar américain observée actuellement sur le marché, où 10 USD se change à entre 22.000 FC et 22.500 FC, soit un décrochage de l’ordre d’environ 10 %.

Pour l’argentier du gouvernement Sama Lukonde, cette dépréciation ne devrait pas en principe avoir lieu étant donné que tous les paramètres macro économiques sont bons au début de l’année 2023. Il n’y a donc pas déséquilibre de la balance de paiement, ni déséquilibre du budget national et encore moins du crédit à l’économie, a-t-il souligné.

A en croire Nicolas Kazadi, la dépréciation observée actuellement sur le marché en RDC est en partie la conséquence de la volonté du gouvernement d’accélérer le processus de dédolarisation de l’économie nationale, marquée par le paiement des agents de l’État en monnaie nationale au cours du dernier trimestre de l’année 2022.

 » Fort malheureusement, les habitudes des Congolais sont telles qu’ils préfèrent garder son argent en devises étrangères. C’est ce qui explique en partie cette pression sur le marché de change. Il y a une forte préférence sur le dollar américain. Tout le monde veut avoir le dollar pour le garder », a-t-il déclaré.

Et au ministre des Finances d’ajouter :  » Traditionnellement, nous avons une masse monétaire d’environ 13 à 15 % en Franc congolais et environ 85%, voire 90% en dollar américain. Lorsque nous inversons le phénomène en privilégiant le paiement en Franc congolais, cela crée cette situation sur le marché. Les gens préfèrent se réfugier dans le dollar en créant une pression qui ne se justifie ».

Le ministre congolais des Finances a par ailleurs profité de cette occasion pour rassurer la population congolaise quant à la stabilité de la monnaie nationale face au dollar américain au regard des politiques que son gouvernement est entrain d’implémenter.

Il a indiqué que, dans ses missions régaliennes, la Banque Centrale du Congo ( BCC) est actuellement entrain d’injecter la monnaie sur le marché afin de rétablir l’équilibre et de stabiliser la monnaie nationale face à la devise étrangère.

Évoquant la question de la difficulté de manipuler le Franc congolais, Nicolas Kazadi se dit favorable à la mise en circulation des billets à haute valeur faciale. Il avance que ce sujet est actuellement en débat au niveau des instances habiletées.

« C’est mon point de vue personnel. C’est vrai qu’il est encore minoritaire. Je pense qu’on devrait avoir sur le marché des billets de valeur faciale importante, par exemple 50.000 FC pour faciliter la manipulation sur le marché. Ce, pour autant qu’on ait le contrôle sur les grands équilibres et qu’on mène une politique volontariste pour l’utilisation de la monnaie scripturale. Cela est entrain d’être débattu », a-t-il conclu ce chapitre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Rappelons que la population congolaise observe depuis le début de l’année 2023, une dépréciation progressive du Franc congolais face au dollar américain. 10 USD qui se chargeaient à 20.000 FC avant les festivités de fin d’année, se négocient actuellement à 22.000 FC, voire 22.500 FC.

Vous aimerez aussi ces articles

Médias

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

A la Une

La Couverture Santé Universelle décrétée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « Cause nationale » pour ce qu’elle représente pour...

monde

Dans le cadre d’une bonne préparation de cette compétition francophone prévue à Kinshasa l’année prochaine, Zeina Mina, directrice des jeux de la francophonie est...