Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

jeux Francophonie

RDC : Entre l’envie des Kinois et la clôture des IXès jeux de la Francophonie (Tribune de Gudule Bwalya)

Pendant les 10 jours des lXes jeux de la francophonie, notre rédaction a fait un constat sur certains faits. La population Kinoise manque un cadre et les infrastructures appropriées pour leur distraction, divertissement et loisirs sains.

Chaque jour pendant cette rencontre francophone, des familles entières prenaient d’assaut les sites choisis pour abriter les différentes disciplines prévues pour ces lXes jeux de la francophonie.

Il s’avère important que le gouvernement arrive à construire des nouvelles infrastructures pour permettre l’encadrement efficace de la jeunesse qui a besoin de se développer dans plusieurs secteurs sportifs.

Les activités organisées ont captivé dans l’ensemble le peuple kinois et congolais en général surtout qu’ils se sont déroulées pendant la période des grandes vacances scolaires. Un instant historique qui a ajouté du piment à la curiosité des kinois et Kinoises à la recherche d’un lieu de divertissement sain pour leurs enfants.

Comment alors, distraire les enfants pendant cette période des vacances, lorsque personne n’arrive à organiser un espace approprié pour cette catégorie ? Cette question reste pertinente pour tout parent soucieux de l’encadrement de ses enfants. Comme on le sait, la plupart des parents congolais sont dans l’incapacité d’offrir à leurs enfants des voyages ou les offrir une sortie chaque week-end vers des sites touristiques payants.

Aujourd’hui avec la culture spirituelle y ajouter la sorcellerie, certains parents ne veulent pas envoyer leurs enfants en vacances chez les membres des familles ou amis etc.

Il est vrai que les parents manquent aussi les moyens de leur politique familiale pour supporter le voyage et les différents lieux de distractions privés qu’offrent la ville de Kinshasa.

C’est dans ce sens que les lXes jeux de la francophonie étaient une belle occasion pour les enfants de bénéficier des sorties à côté de leurs parents. Pendant les jeux, aucune discipline n’a échappés aux enfants qui étaient curieux pour connaître les règles pour chaque discipline.

Les gymnases, les stades, les terrains annexes et autres salles ont accueilli des familles entières à la recherche d’une distraction. Dans l’ensemble, elles ont aimé chaque activité et les concerts proposés au stade et à l’esplanade du palais du peuple. Ils ont découvert en live des artistes musiciens comme Fally Ipupa, Ferré Gola, Kalonji Bill Clinton, Héritier wata, Gims DJANANA, Werrason, Moïse Mbiye et des comédiens tel que Esobe.

Advertisement. Scroll to continue reading.

 

Les frais d’entrée au stade des martyrs et tata Raphaël était très minimisé (2,500fc/pers), voilà ce qui a favorisé l’engouement sur le site du stade Tata Raphaël, stade des Martyrs et palais du peuple. On peut remarquer la multitude des photos postées par les participants et autres partenaires sur les statuts, les posts Instagram, Facebook, Twitter et autres.

La question qui vient tout de suite, c’est de savoir, ou iront les parents avec leurs enfants après la clôture des jeux surtout que la rentrée de classe est prévue début septembre ? Que feront-ils, une fois que les portes des sites sont fermées ? Est-ce que l’organisateur ou les ministères sectoriels ont prévu une alternative pour l’encadrement des jeunes dans le cadre des visites des infrastructures sportives par curieux et observateurs?

En effet, les congolais ont toujours étaient fascinés par les grandes réalisations de son gouvernement et son Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. C’est un acquis pour cette jeunesse surtout que c’est pour la première fois dans l’histoire de la République, que Kinshasa soit dotée des infrastructures sportives pareilles. Tout citoyen veut voir de ses propres yeux de telles infrastructures. Depuis 1974, lors du combat Mohamed Ali contre Georges Foreman, c’est pour la toute première fois que la Republique Démocratique du Congo réalise un tel événement avec la participation de plus de 20 pays du Monde et plus de 2000 journalistes.

Lors de la cérémonie de clôture, vers midi, la circulation autour du stade des Martyrs et palais du peuple était quasi impossible vu l’engouement du grand public mobilisé dans la spontanéité à travers la capitale..À l’instant, l’accès était devenu difficile sur les deux sites. Un débordements qui fait peur à certains parents qui ont décidé de s’installer dans les terrasses à l’esplanade du palais du peuple. Pour éviter le pire, les organisateurs étaient contraints de refouler du monde et d’exhorter la population de rester suivre la cérémonie de clôture à la maison à partir de la Télé.

C’est la preuve de l’envie des Kinois en particulier et des congolais en général d’avoir plus d’endroits de divertissement et des compétitions sportives. l’État congolais doit investir dans ce secteur et encourager les autres investisseurs à s’impliquer pour que les jeunes congolais soient compétitifs dans les différentes disciplines sportives internationales..

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...