Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves

RDC : « Édouard Mwangachouchou est très lié au Rwanda et serait actionnaire chez Rwand’air « (Ministère public)

Le procès du député national Édouard Mwangachouchou se poursuit devant la Haute Cour militaire. A l’audience de ce mardi 11 avril 2023, l’officier du ministère public (MP) a présenté les rapports sur les objets en lien avec les infractions en cause saisis lors des perquisitions dans les résidences de Mwangachouchou au Nord-Kivu, comme à Kinshasa, ainsi que ceux trouvés dans le coffre-fort le 4 avril dernier.

A en croire le ministère public, les documents écrits saisis dont fait mention le rapport de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) démontrent qu’Édouard Mwangachouchou est très lié au Rwanda. Il serait membre actif de la diaspora Rwandaise et actionnaire de la société Rwand’air.

Le ministère public a aussi présenté les éléments en rapport avec les infractions en cause trouvés dans le coffre-fort ouvert et identifiés contradictoirement dans le cadre de l’audience du 4 avril 2023 à la Banque Centrale du Congo ( BCC).

Contrairement aux folles rumeurs qui inondent les réseaux sociaux, on y a trouvé réellement 11 passeports ordinaires et diplomatiques, une somme d’argent ( environ 21.000 USD), des clés de véhicules, des bijoux de l’épouse de Mwangachouchou et autres biens.

Les autres effets saisis présentés à cette audience sont 42 munitions de guerre, des matraques électriques, une attestation d’enregistrement d’arme à feu d’auto-defense octroyée par le ministère de l’intérieur de l’époque et un certificat de test Covid effectué par Mwangachouchou au Rwanda au mois de mai 2019.

« Ces éléments nous permettent de poursuivre l’honorable Mwangachouchou pour détention illégale d’armes et munitions de guerre, participation à un mouvement insurrectionnel en procurant aux insurgés des armes et espionnage. Et quant au commissaire principe Mushamalirwa, nous estimons qu’il peut être poursuivi pour trahison », a conclu l’organe de la Loi.

Dans leur réplique, les avocats Mwangachouchou, comme ceux de son co-prévenu le commissaire Mushamalirwa ont demandé la remise, question de mieux examiner ces pièces et préparer la défense.

Ils ont par ailleurs soulevé une exception d’inconstitutionnalité contre les textes de lois qui organisent la procédure de flagrance sous laquelle leur client est poursuivi. Les juges promettent de répondre à ce moyen et de poursuivre le débat sur le fond à l’audience du vendredi 14 avril 2023

Advertisement. Scroll to continue reading.
Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...