20 septembre 2021

RDC /ÉCONOMIE : La FEC sensibiliser les étudiants à s’intéresser à l’économie du pays .

RDC /ÉCONOMIE : La FEC sensibiliser les étudiants à s’intéresser à l’économie du pays .

Une table ronde  a eu lieu ce vendredi 11 juin 2021 a l’attention des étudiants des différentes universités de kinshasa . Ce projet est  une initiative de la fédération des entreprises du Congo  , pour  sensibiliser les jeunes à s’intéresser à l’entreprendrait mais aussi à l’économie du pays . Au cours de cette première édition , le président en exercice de la Fec , Albert Yuma a était droit et direct avec les futurs entrepreneurs : «Je m’étais engagé à faire un programme de la modernisation de la FEC que j’ai appelé «Renaissance  « ,Je ne veux pas quitter la FEC sans m’être assuré que les jeunes s’intéressent à l’économie de leur pays et qu’ils vont être associés à son avenir »

Parlant de la  zone de libre à laquelle la RDC a adhéré , A Yuma  a était on ne peut plus clair : » Je n’étais pas pour l’adhésion à la zone de libre échange Contiennentale. La RDC n’est pas prête. Il ne faut pas qu’on ait échappé aux occidentaux pour qu’on devienne un déversoir pour d’autres pays africains. Nous n’avons pas des produits manufacturés » .

Avec les étudiants de l’UPC , de l’UNIKIN , le patron des patrons  a aussi évoqué la question liée à la mise en place des mandataires dans les entreprises du portefeuille . Pour lui les mandataires doivent être apolitiques : « Oui, le mode de recrutement des mandataires dans les entreprises publiques est la cause de leurs échecs. Les entreprises publiques ne doivent pas être le déversoir de ceux qui n’ont pas eu des places dans les institutions politiques » à t-il dit .

En ce qui concerne le programme de son projet renaissance, Albert yuma a encouragé les étudiants de l’université protestante au Congo et ceux de l’université de kinshasa à s’y intéresser car ils pourront obtenir une formation pour devenir leur propre patron dans différents secteurs de la vie nationale . Ainsi , a-t-il soutenu « c’est la toute première rencontre avec les étudiants. Il y aura d’autres rencontres avec les opérateurs économiques , qui ne sont pas membres de la FEC, qui sont dans le secteur informel , La FEC va être désormais le relai des jeunes, pour qu’on les écoute. »

             Gudule Bwalya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *