Connect with us

Hi, what are you looking for?

Médias

RDC : « Dans la nouvelle loi sur la presse le droit de réponse vaut réparation » (Patrick Muyaya)

La nouvelle loi sur la presse a fait objet d’un débat général ce mardi 2 mai 2023 au sénat de la RDC.

Dans son exposé, le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, a précisé que cette loi régule notamment les conditions d’accès au métier de journaliste et consacre la responsabilité pénale, civile et professionnelle des journalistes et autres professionnels des médias.

Selon lui , la nouvelle loi sur la presse marque le premier pas de la marche vers la salubrité médiatique. Elle permet aussi de conformer le secteur des médias à l’évolution des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

La loi définie alors la liberté de la presse et les nouvelles prérogatives octroyées au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, (CSAC.) Celui-ci a désormais, la régulation des médias à sa charge. Par ailleurs, outre les dispositions légales pour la création d’une entreprise de presse, le second titre met en exergue les innovations. C’est la régulation de la presse en ligne et les médias associatifs, communautaires et confessionnels. Il est également question des ressources des entreprises de presse, notamment de l’aide financière publique et de la publicité.

A en croire Patrick Muyaya, le nouveau document traite aussi la question de droit de réponse et de droit de rectification qui vaut une réparation.

« Dans la nouvelle loi sur la presse le droit de réponse vaut réparation, l’une des dispositions qui permet de réduire les plaintes contre les journalistes. RDC : « Dans la nouvelle loi sur la presse le droit de réponse vaut réparation » ( Patrick Muyaya)

La nouvelle loi sur la presse a fait objet d’un débat général ce mardi 2 mai 2023 au sénat de la RDC.

Dans son exposé , ce membre du gouvernement a précisé que cette loi régule notamment les conditions d’accès au métier de journaliste et consacre la responsabilité pénale, civile et professionnelle des journalistes et autres professionnels des médias.

Advertisement. Scroll to continue reading.

D’après le ministre de la Communication et Médias, la nouvelle loi sur la presse marque le premier pas de la marche vers la salubrité médiatique. Elle permet aussi de conformer le secteur des médias à l’évolution des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

La loi définie alors la liberté de la presse et les nouvelles prérogatives octroyées au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, (CSAC) Celui-ci a désormais, la régulation des médias à sa charge. Par ailleurs, outre les dispositions légales pour la création d’une entreprise de presse, le second titre met en exergue les innovations. C’est la régulation de la presse en ligne et les médias associatifs, communautaires et confessionnels. Il est également question des ressources des entreprises de presse, notamment de l’aide financière publique et de la publicité.

A en croire Patrick Muyaya, le nouveau document traite aussi la question de droit de réponse et de droit de rectification qui vaut une réparation.

« Dans la nouvelle loi sur la presse le droit de réponse vaut réparation, l’une des dispositions qui permet de réduire les plaintes contre les journalistes » , dit Patrick Muyaya

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...