Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

Justice

Procès Mwangachouchou : La Haute Cour militaire suspend l’instruction et saisit la Cour Constitutionnelle pour examen de l’exception d’inconstitutionnalité

Dans son arrêt avant dire droit ( sur la forme) rendu au cours de l’audience de ce vendredi 14 avril 2023, dans l’affaire du député national Édouard Mwangachouchou, la Haute Cour militaire a décidé de suspendre l’instruction et de saisir la Cour Constitutionnelle pour examen de l’exception d’inconstitutionnalité soulevée par les avocats de la défense.

En effet, dans leur mémoire unique ( prétentions écrites), les avocats du député Édouard Mwangachouchou avaient estimé que deux textes légaux qui sont entre autres appliqués à leur client, à savoir l’ordonnance loi numéro 78-001 du 24 février 1978 relative à la répression des infractions flagrantes et la Loi numéro 023/2002 du 18 novembre 2002 portant Code judiciaire militaire, sont contraires à la Constitution.

Pour ces juristes, les articles 1 et 9 de l’ordonnance loi du 24 février 1978 sont inconstitutionnels en ce qu’ils violent les articles 18 et 21 de la Constitution relatifs aux Droits de la défense.

Les avocats de Mwangachouchou ont en outre remis en cause la compétence de la Haute Cour militaire à juger leur client. Ils postulent que l’article 120 alinéa 2 du Code judiciaire militaire qui fait des membres du Parlement des justiciables de la Haute Cour militaire pour des infractions à caractère militaire viole l’article 153, alinéa 3 de la Constitution qui prévoit que la Cour de Cassation connaisse en premier et dernier ressort, les infractions commises par les membres de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Il sied de rappeler qu’à l’audience du mardi 11 avril 2023, le ministère public a démontré, à travers les rapports de sécurité, qu’Édouard Mwangachouchou entretient des liens forts avec le Rwanda. Il serait membre de non de moindre de la diaspora Rwandaise et actionnaire de compagnie d’avation de droit rwandais Rwand’air.

Député élu du Nord-Kivu, Édouard Mwangachouchou est poursuivi pour détention illégale d’armes et munitions de guerre, participation à un mouvement insurrectionnel en procurant aux insurgés des armes et espionnage. Son co-prevenu, le commissaire principal Mushamalirwa, est poursuivi pour trahison.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...