Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

Procès d’Olivier Mpunga : Le Colonnel Mopepe et trois autres policiers condamnés à perpétuité

La Cour militaire de la Gombe a prononcé son arrêt tard dans la soirée du 24 décembre 2021, dans l’affaire d’Olivier Mpunga, ce jeune congolais tué par torture dans les locaux de la Direction générale des renseignements et services spéciaux (DGRSP).

Quatre de cinq policiers impliqués dans cette affaire et présentés devant les juges par le ministère public ont été reconnus coupables d’assassinat et condamnés à l’emprisonnement à perpétuité. Un capitaine a été condamné à 10 ans de prison. Tous les condamnés sont contraints de payer chacun à la partie civile 80.000 USD de dommages et intérêts.

Siégeant en procédure de flagrance, les juges militaires ont condamné le commissaire supérieur principal Samuel Mopepe, chef de département des opérations à la Direction générale des renseignements et services spéciaux (DGRSP), à l’emprisonnement à perpétuité.

La Cour militaire a aussi reconnu coupable de l’assassinat et prononcé la même peine contre
le commissaire Nzita Mananga et les policiers Diamasivi et Mashaba.
Le capitaine Morgan Shongoa a été condamné à 10 ans d’emprisonnement.

Cette décision est tombée alors que Simon Ikamba, la personne qui a fait arrêter Olivier Mpunga est toujours introuvable. Le ministère public avait demandé de le condamner à 20 ans de prison. La Cour qui s’est déclaré non saisie à son égard a refusé de se prononcer pour son cas.

Avant de prononcer son arrêt, les juges militaires ont tenu à écouter à titre de renseignant toutes les personnes impliquées de près ou de loin afin d’éclairer leur religion.
Ils ont même convoqué à la barre le commissaire divisionnaire adjoint Awashango Umiya Vital, directeur des renseignements généraux sur les circonstances et les personnes impliquées dans cette affaire.

Dans leur comparution, les prévenus ont nié avoir torturé Olivier Mpunga. Ils ont rapporté qu’il se serait lui-même donné la mort par pandaison au sein de l’amigo. Des allégations qui ont vertement été rejetées par le ministère public et la partie civile. Ces derniers ont démontré, faits à l’appui, qu’Olivier Mpunga a été tué par torture, moyennant paiement du plaignant Simon Ikamba.

Olivier Mpunga a trouvé la mort, le 16 décembre 2021, dans les locaux
de la Direction générale des renseignements et services spéciaux (DGRSP) où il a été acheminé, accusé d’avoir vendu le véhicule qu’on lui aurait confié pour une course donnée. Son procès a démarré le 20 décembre dernier.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...