Connect with us

Hi, what are you looking for?

IMG 20220228 WA0070
IMG 20220228 WA0070

Opinions et Analyses

Lubumbashi : Le représentant de la société United Scientific accusé de soudoyer la Justice pour marcher sur les droits de son ancien partenaire l’Université du Cepromad

A l’heure et l’ère de l’Etat de droit prôné par le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, il est tout à fait inacceptable de voir un individu se considérer au dessus des lois congolaises, en soudoyant la justice pour arrêter injustement un professeur des Universités.

Costa Mukuna, c’est de lui qu’il s’agit.

Selon les sources recoupées à Lubumbashi par un reporter de RTNC.CD , pour réussir son coup, ce représentant de la société sud Africaine United scientific pty, installée à Lubumbashi, dans la province du haut Katanga, prétend acheter la conscience des autorités judiciaires de Lubumbashi, au moyen de son argent.

Des acteurs de la société civile locale contactés rapportent que tout part d’un contrat que la société United scientific Pty Ltd a signé avec l’Université du Cepromad. La société a été représentée par son délégué à Lubumbashi, Costa Mukuna, alors que l’Université du Cepromad a été représentée par son recteur, le professeur Oscar Nsaman-O-Lutu.

Selon les documents en notre possession, ce partenariat visait l’installation des antennes de cette société dans toutes les extensions de l’Université du Cepromad à travers la RDC. Curieusement, sans que l’une des clauses de résiliation du contrat ne soit énervée, Costa Mukuna s’est rétracté et va demander à construire une route privée en plein milieu de la concession de l’Université du Cepromad à titre de compensation des 30.000 USD que sa société a avancé pour la mise en place dudit partenariat.

Ce  » tout puissant » veut diviser en deux la concession de l’Université du Cepromad, pour construire sa route privée, alors qu’il existe une route prévue pour accéder à sa concession. Ce qui dénote de la mauvaise foi et d’une intention délibérée de nuire.

Face au refus de la partie Cepromad qui lui a brandi les termes du contrat, et comme pour faire la pression, Consta Mukuna, en complicité avec son épouse, a fait recours à l’argent pour faire trancher la justice à son avantage. Ainsi fût arrêté et jetté innocemment au cachot, dans les conditions les plus inhumaines qui soient, le recteur de l’Université du Cepromad Lubumbashi.

Selon nos sources, comme si cela ne suffisait pas, ce couple exilé actuellement en Afrique du Sud à cause de multiples dossiers judiciaires qui l’accablent à Lubumbashi, multiplie depuis plusieurs jours des menaces de mort sur les réseaux sociaux contre les responsables de l’Université du Cepromad Lubumbashi.

Ce qui est très inquiétant dans cette affaire, c’est l’attitude de certains acteurs de la justice à Lubumbashi. Après avoir arrêté injustement ce professeur d’universités, et l’avoir envoyé en prison, voilà qu’un officier du ministère public a accepté de lui accorder une liberté provisoire moyennant 700 USD.

Le comble de la malhonnêteté, c’est qu’après avoir reçu 700 USD, le magistrat va noter dans son ordonnance de mise en liberté provisoire datée du 23 février 2022 que l’inculpé a versé 40.000 FC en termes de caution.

Au moment où le Chef de l’État, avec son gouvernement des warrriors, est entrain de déployer tous les efforts pour instaurer une véritable culture de l’Etat de droit en RDC, il est triste de voir que certaines personnes, nostalgiques des vielles pratiques, veulent saper tous ces efforts.

Suivant de près ce dossier, des acteurs de la société civile locale appellent les autorités du pays, à tous les niveaux, à intervenir afin de rétablir dans ses droits l’Université du Cepromad Lubumbashi, de préserver la vie et la quiétude du professeur arrêté et de sanctionner ces acteurs de la justice qui vendent leurs consciences aux plus offrants.

Justin Wata , journaliste de la RTNC Lubumbashi

Vous aimerez aussi ces articles

Médias

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Politique

En séjour dans la province du Sud-Kivu, le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Denis Kadima Kazadi, a présidé une séance de travail...

monde

Dans le cadre d’une bonne préparation de cette compétition francophone prévue à Kinshasa l’année prochaine, Zeina Mina, directrice des jeux de la francophonie est...