Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :
IMG 20221217 WA0012
IMG 20221217 WA0012

Culture

Litterature : L’ouvrage « Rêver en temps de guerre » de Ngugi wa Thiong’o Tome I, déjà sur le rayon

 

L’ouvrage « Rêver en temps de guerre, mémoires d’enfance » de l’écrivain kényan Ngugi wa Thiong’o, est apparu cette année 2022 aux éditions Vents d’ailleurs, livre traduit en français par Jean-Pierre Orban, Annaëlle Rochard.

C’est ce que renseigne les ondes de la radio France Internationale RFI, le matin de ce samedi 2022, suivi par la rédaction de rtnc.cd.
L’ouvrage de 251 pages, « Rêver en temps de guerre » est le titre français des souvenirs d’enfance du romancier et dramaturge Ngugi wa Thiong’o. Octogénaire, l’écrivain restitue dans ce premier volume de ses Mémoires l’atmosphère oppressante du Kenya colonial où il a grandi et qui a été le terreau nourricier de son engagement littéraire et militant.

« Quand des années plus tard, j’ai lu le vers de T.S. Eliot où il est dit qu’avril est le plus cruel des mois, je me suis souvenu de ce qui m’était arrivé un jour d’avril 1954 dans la fraîcheur de Limuru, au cœur de cette région sur laquelle en 1902, un autre Eliot, Sir Charles Eliot, alors gouverneur colonial du Kenya, avait fait main basse en le rebaptisant White Highlands, les Hauts Plateaux des blancs. Le passé m’était alors revenu en mémoire aussi vif que s’il était à nouveau présent ». Ainsi commence Rêver en temps de guerre, le premier tome des mémoires romanesques de l’écrivain kényan Ngugi wa Thiong’o.

Ce sont des mémoires très politiques aussi, comme l’illustre l’extrait cité. Ici, Eliot n’est pas seulement le nom d’un poète. Il est aussi celui d’un gouverneur britannique dont le mandat au début du siècle dernier reste associé dans les livres d’histoire du Kenya aux spoliations coloniales. Ce rapprochement du politique et du poétique est ce qui fait la singularité de toute l’œuvre littéraire du Kényan, considéré avec Chinua Achebe et Wole Soyinka comme l’un des pères fondateurs et fondamentaux de l’anglophonie africaine.

Il sied de signaler que Ngugi n’est pas seulement un romancier, mais aussi dramaturge, essayiste, activiste. Son œuvre puissante et protéïforme lui a valu l’emprisonnement, l’exil, l’agression physique et verbale, ainsi que la reconnaissance mondiale, avec son nom régulièrement cité comme prix Nobel potentiel. L’homme, âgé aujourd’hui de 84 ans, se revendiquant de la pensée dissidente de Marx à Frantz Fanon, est l’exemple même de l’écrivain engagé. Cet engagement s’enracine dans l’enfance de Ngugi, sujet du premier volume de ses mémoires qui vient de paraître.

Vous aimerez aussi ces articles

Médias

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

A la Une

La Couverture Santé Universelle décrétée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « Cause nationale » pour ce qu’elle représente pour...

monde

Dans le cadre d’une bonne préparation de cette compétition francophone prévue à Kinshasa l’année prochaine, Zeina Mina, directrice des jeux de la francophonie est...