19 octobre 2021

Le CNDH prêt à soutenir les femmes victimes des violences .


violences sexuelles: les femmes victimes peuvent saisir la CNDH.

Au cours  d’un échange avec une équipe de la Radiotélévision nationale congolaise , le rapporteur de la CNDH, Belinda luntadila a explicité que sont prises comme Violation des droits de l’homme, des actes de violation commis sur la population, par des agents qui ont un pouvoir public de l’Etat sur des civiles.
À l’occasion du mois de Mars dédié aux droits des femmes, les difficultés rencontrées par des victimes de violences sexuelles pour résoudre les viols subis, elles peuvent saisir l’organe conseil pour une orientation a indiqué le rapporteur.
Et de préciser « même quand cette infraction n’est pas commise par un agent de l’Etat » puisse que la CNDH veille au respect des droits des femmes et de l’enfant.
Dans le fonctionnement de l’organe consultatif de droit public congolais, il est prévu la procédure d’auto saisine ou par une plainte formulée par la victime.
Créé en 2016 sur ordonnance, la commission nationale des droits de l’homme, CNDH, est une institution d’appui à la démocratie chargée de la promotion et de la protection des droits de l’homme.
La CNDH a aussi  pour attribution d’enquêter sur les violations des droits de l’homme, procéder à des visités périodiques des centres pénitentiaires et de détention sur le territoire national.

Francoise Buela Bwaki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *