Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

Afrique

Kenya : L’opposant Odinga s’autoproclame vainqueur de la dernière présidentielle

Raila Odinga, chef de l’opposition au Kenya a contesté, devant la cour suprême de justice, les résultats de l’élection présidentielle du 9 août 2022 l’ayant proclamé perdant face au vice-président sortant William Ruto.

La figure historique de l’opposition soutenue pour ce scrutin par le président sortant Uhuru Kenyatta et son parti, Odinga affirme avoir suffisamment des preuves de sa victoire. Son intention, de contester les résultats de la commission électorale (IEBC), qualifiés de  » parodie », a été annoncée bien avant.

Selon ces résultats, il est devancé par le vice-président William Ruto d’environ 233.000 voix (50,49 % contre 48,85 %).

Des dizaines de cartons de documents ont été acheminés par camion à la Cour Suprême de Nairobi, puis déchargés devant l’objectif des caméras et sous les acclamations de partisans d’Odinga.

« Nous avons suffisamment de preuves qui attestent que nous avons gagné l’élection », a déclaré Raila Odinga depuis son quartier général.

Ce vétéran de la politique kényane a affirmé que ce recours s’inscrivait dans son combat historique pour la démocratie contre les « cartels de la corruption » qui lui ont volé la victoire sans donner plus de détails.

« L’élection présidentielle de 2022 représente la tentative la plus téméraire par ce cartel pour renverser la volonté de l’électorat. Nous refusons de laisser le Kenya aller dans cette direction. Cela ne doit pas arriver et n’arrivera pas », a-t-il lancé.

La plus haute instance judiciaire du Kenya dispose de 14 jours pour rendre sa décision et, en cas d’annulation du scrutin, une nouvelle élection doit se tenir dans les 60 jours.

Le 15 août, la proclamation des résultats par le président de la commission électorale avait donné lieu à une scission au sein de cet organe indépendant en charge de l’organisation du scrutin.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Quatre des sept commissaires avaient rejeté les résultats quelques minutes avant leur annonce, reprochant au président de la commission électorale Wafula Chebukati, sa gestion « opaque » et son absence de concertation.

M. Chebukati avait rejeté ces allégations, affirmant avoir exercé ses prérogatives conformément à la loi du pays malgré « l’intimidation et le harcèlement ».

Selon la requête consultée par les médias, le camp Odinga affirme notamment qu’aucun candidat n’a passé le seuil constitutionnel des 50 % des voix et que l’élection a été entachée de manière « substantielle et significative » par des irrégularités.

9 recours ont été déposés. Outre celui de M. Odinga, les autres ont été déposés par des ONG et des particuliers. »

Si la Cour Suprême confirme les résultats, William Ruto deviendra, à 55 ans, le cinquième président du Kenya depuis l’indépendance du pays en 1963.

La rédaction

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...