Connect with us

Hi, what are you looking for?

Provinces

Kasaï-Oriental : Le Chef de l’État Felix Tshisekedi a inspecté la base agricole de Nkuadi

Après avoir assisté à la messe, ce dimanche 1er décembre 2023, en la cathédrale Saint Jean-Baptiste de Bonzola, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a visité la base agricole de Nkuadi située à plus de 40 kilomètres de la ville de Mbuji-Mayi.

Il est allé s’imprégner de l’évolution de ce projet visant la production de la farine du maïs et du manioc de haute qualité. La capacité journalière étant de 130 tonnes pour la farine de maïs et 100 tonnes pour le manioc, rapporte une dépêche de la presse présidentielle parvenue à RTNC.cd.

Pour rappel, le Chef de l’Etat avait initié ce projet depuis l’année passée, lors de sa première visite à Mbuji-Mayi en décembre 2021.

Sur place, il a visité la chaîne de production et reçu les explications auprès des responsables des entreprises d’exécution, notamment (IITA) et Bio Agro Business (BAB).

Selon ces explications, démarrée en avril 2022, la base de NKUADI a progressé sur quatre axes :
– le premier est la mise sur pied d’un système semencier durable pour emblaver 5000 ha de maïs, 30 ha de soja et 2000 ha de manioc en 2023/2024 ;

– le deuxième axe concerne la production de masse. D’où, une implication régie et un engagement des communautés rurales environnantes.

Il est prévue une production prévue de 100.000 tonnes de maïs en 2023/2024 sur 25.000 tonnes ha avec un rendement moyen de 4t/h.

Du côté manioc, près de 10.000 tonnes de tubercules seront récoltées sur le site (soit équivalent de 3.000 tonnes de farine de haute qualité panifiable qui sera un substitut à la farine de forment) ;

– le troisième axe porte sur les activités post-récolte et ajout de la valeur qui compte deux usines de transformation du maïs et de manioc qui étaient inachevées, sont complètes à 90%. Une nouvelle unité de séchage de maïs qui n’existait pas a été installée.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il s’agit d’un nouveau concept d’économie bio-circulaire introduite avec zéro perte au niveau de la transformation, dont plus de produits dérivés ;

– et le dernier axe est celui des autres innovations telles que l’introduction de soja qui n’existait pas pour alimentation humaine, animale et pour la fertilité des sols en 2022/2023, celle de l’aquaculture en 2023 avec une production attendue de 1.000.000 alevins, 700 tonnes d’aliments pour poisson pour les tanks dans le site de Nkuadi et élevage des poissons en cage dans le lac Munkamba.

Une production projetée de 500 tonnes de poissons en 2023. Un gain économique et réduction des importations de poissons à hauteur 3,5 millions de dollars américains l’an sont autant d’objectifs fixés.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...