20 septembre 2021

HVK/Kinshasa Bopeto: les bourgmestres s’activent dans l’assainissement des artères principales de leurs communes

HVK/Kinshasa Bopeto: les bourgmestres s’activent dans l’assainissement des artères principales de leurs communes

 

Kinshasa Bopeto, programme initié par le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka, est loin d’être un slogan. Pour preuve, les bourgmestres s’investissent jour et nuit dans l’assainissement surtout des artères principales de leurs communes respectives ainsi que dans la sensibilisation des Kinoises et Kinois. Ce, dans le souci de montrer l’exemple à leurs administrés.

Dans la commune de Kintambo, par exemple, la Bourgmestre Inona Sengi a mobilisé ses équipes d’assainissement, dans la nuit de dimanche 27 juin, pour nettoyer et désensabler les chaussées de Lukengu, OUA, Bangala, Komoriko et Kasa-vubu.
Devant la presse, la bourgmestre Inona Sengi a sensibilisé les habitants de Kintambo sur les travaux d’assainissement de leurs devantures, avant de souligner que l’opération Kinshasa Bopeto concerne tout le monde. Aussi, Inona Sengi a t-il invité ses administrés à la culture de la poubelle qui doit demeurer à l’esprit de chacun.

Profitant de l’occasion, elle a mis en garde tous ceux qui ne veulent pas se conformer à l’instruction du Gouverneur de la ville interdisant toute vente d’eau en sachet communément appelée à Kinshasa « eau pure ». La bourgmestre de Kintambo a promis, en sa qualité d’officier de police judiciaire, de traquer tout récidiviste et de le déférer devant les instances judiciaires.

Il faut noter que dans la même nuit de dimanche 27 juin, les bourgmestres de Kalamu et de Kasa-vubu ont, eux aussi, procédé au nettoyage du rond-point victoire ainsi que de l’avenue Kasa-vubu jusqu’à la hauteur de l’avenue Bongolo. L’équipe de Kinshasa Bopeto de la commune de Kasa-vubu a aussi nettoyé le boulevard Triomphal.

A leur tour, Jean Claude Kadima et Bébé Mbuyi Meta ont également invité leurs administrés à adhèrer à la vision du gouverneur Ngobila, en s’adonnant aux travaux d’intérêt public.
Par ailleurs, JC Kadima n’a pas manqué de donner les avantages de l’éclairage public installé sur les artères de la capitale qui, selon lui, facilite les travaux d’assainissement pendant la nuit et garantit la sécurité de la population.

En somme, l’assainissement de la ville de Kinshasa exige l’implication de tous. Et tout devrait passer par le changement de mentalités.

HVK/ Rtncweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *