Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

Embouteillages à Kinshasa : Le gouverneur Gentiny Ngobila abandonne la ville à son triste sort !

Point n’est besoin de raconter le calvaire des automobilistes de Kinshasa ces derniers jours.

Des embouteillages deviennent récurrents dans la métropole congolaise au point que des observateurs s’interrogent sur le rôle du gouverneur Gentiny Ngobila et de son gouvernement provincial. On est tenté d’affirmer que la ville est abandonnée à son triste sort.

A Kinshasa, un automobiliste en provenance de l’aéroport international de N’Djili met 4 ou 5 heures avant d’atteindre le centre-ville.

Un manque à gagner notamment causé par l’absence criante des agents de la Police de circulation routière (PCR) dans certains carrefours surtout dans les heures de pointe de la soirée.

Cette situation des embouteillages à Kinshasa donne du fil à retordre aux passagers obligés de rester pendant des heures dans des taxis, taxis-bus et autres engins desservant le transport en commun.

Pas étonnant de voir certains habitants du district de la Tshangu quitter leurs domiciles à 4 heures voire 5 heures pour rejoindre leurs lieux de service.

Plus étonnant, le gouvernement provincial et le gouverneur de Kinshasa restent indifférents de cette situation que connaissent les paisibles citoyens. Gentiny Ngobila et ses collaborateurs ne proposent rien comme piste de solution de manière à améliorer le trafic.

Bien au contraire, les rares agents de la PCR mobilisés sur les routes de Kinshasa participent à la perturbation routière qu’ils n’apportent de solution au calvaire des Kinois. Ces derniers, souvent confrontés aux difficultés de transport en commun qui s’ajoutent aux embouteillages, sont contraints de prendre « la ligne 11 », c’est-à-dire marcher à pied jusqu’à destination.

Advertisement. Scroll to continue reading.

D’où des colonnes humaines observées chaque matin et le soir sur les principales artères de Kinshasa. Les Kinois qui payent les frais d’une mauvaise politique et un manque des stratégies de la part des autorités urbaines dépassées par les évènements.

A cette allure, le pire reste à venir. A l’approche des festivités de fin d’année, les Kinois craignent que ces embouteillages deviennent de mal en pis. Pendant ce temps, Gentiny Ngobila et son équipe se contentent à faire du cosmétique en tentant d’embellir le boulevard Lumumba et celui du 30 juin sans pour autant s’attaquer au vrai problème que connaît leurs administrés.

Le gouvernement Central est appelé au secours par la population!

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...