23 avril 2021

Centenaire de l’Eglise Kimbanguiste : Félix Antoine Tshisekedi propose à la RDC d’honorer l’homme mythique que fut Simon Kimbangu

EN MARGE DE LA CÉLÉBRATION DU CENTENAIRE DU KIMBANGUISME :  LE 6 AVRIL PROPOSÉ COMME JOUR FÉRIÉ PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

C’est vers 13h finalement que le grande célébration du centenaire kimbanguiste est entrée dans sa phase solennelle. Arrivé de l’aéroport de Nkamba, le Président de la République , Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a été accueilli par le Chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani dans son bureau huppé de travail.

L’entretien a duré un peu plus de 30 minutes. C’est sous les ovations des fidèles, ayant le temple comme un oeuf, que le chef de l’Etat a fait son entrée et avec à sa gauche le leader charismatique de l’Eglise fondée par Simon Kimbangu le 6 Avril 1921 à partir de Mbanza Nsanda ,dans le même territoire que la Cité de Nkamba.

Une prière d’ouverture de la présidente de Femmes kimbanguistes de Brazzaville, suivie de deux chansons religieuses, a marqué la mise en bouche de 3 grands moments de cette célébration cultuelle. La lecture du Psaume 122 et la récitation de la prière « Notre Pere » ont introduit le premier discours du jour.

Mr Nlandu Ndombasi, Directeur du Cabinet du chef spirituel, a donné la symbolique du 6 Avril avant de retracer succinctement l’historique de la vie du Prophète Simon Kimbangu et les grandes lignes du Kimbanguisme.

Pour Mr Nlandu, le 6 Avril a 5 significations pour les croyants ;

– l’homme a été créé le 6e jour de la semaine ;

– c’est le jour où Israël  sortit de l’Égypte après plusieurs siècles de captivité ;

– cela marque aussi le premier miracle opéré par Jésus ;

– c’est le premier jour de l’année dans le calendrier hébraïque ;

– c’est aussi en mémoire du 6 Avril 1921 avec le lancement du mouvement par Simon Kimbangu avec leitmotiv la libération de l’homme noir par les blancs avec comme postulat : * »l’homme noir deviendra blanc et l’homme blanc deviendra noir »*.

Plusieurs périodes historiques, a poursuivi le Directeur du Cabinet, ont jalonné les moments importants du Kimbanguisme, notamment :

– 1921- 1959 : Persécutions des adeptes dont 37 000 ont été éparpillés à travers l’État Indépendant du Congo.

– 1959- 2001 : Organisation structurelle et Consolidation des fondements de l’Eglise par les 3 fils de Simon Kimbangu, il s’agit de Dialungana, Kisolekele et Diangienda.

– 2001 jusqu’à nos jours : Accomplissement de ma prophétie et la naissance du projet de la construction du Musée.

Il a clôturé son allocution en rendant hommage au Chef, qui a bien voulu rehausser de sa présence, malgré ses multiples occupations, sans non demander aux fidèles au respect à l’autorité établie tout en promettant que l’Eglise Kimbanguiste restera toujours partenaire privilégié de la Nation congolaise.

Quand à son éminence Simon Kimbangu Kiangani, chef spirituel et Représentant Légal, il n’a pas été très prolixe,il a juste prié l’assistance, composée à 90% des fidèles kimbanguistes à applaudir le Président de la République, ayant ténu à da promesse. Il a, en outre, insisté sur le fait que nous n’avons qu’un seul chef de l’Etat, c’est Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Prenant la parole en dernier, le garant de la Nation a d’abord loué les qualités intrinsèques de l’homme Simon Kimbangu, qui pour le Chef de l’État fut un homme ordinaire, né le 12 Septembre 1887, à qui Dieu a confié la mission de libérer les noirs du joug colonial un certain 6 Avril 1921.

Partisan de la non-violence, souligna Félix Tshisekedi, il a été condamné à mort le 14 Octobre 1951 par un tribunal d’exception belge, avant que cette peine soit commuée a perpétuité. Pendant 30 ans d’emprisonnement, le Prophète Simon Kimbangu va demeurer fidèle àses convictions, ferme et inébranlable a noté le Président de la République.

Pour le premier des congolais, la persévérance et l’esprit d’abnégation d’un compatriote parti de Nkamba mérite d’être conservés à bon escient et considèrer  comme une vertu a enseigner aux générations futures. Et que le musée ainsi construit, a enchaîné le Chef de l’État, va mis à la disposition de chercheurs, touristes et intellectuels.

À la fin de son discours, profitant de la présence du président de l’Assemblée nationale, Mbosso Nkodia et du Sénat, Bahati Lukuebo, il a annoncé qu’il va proposer au parlement que la date du 6 Avril soit inscrite comme férié en mémoire de l’homme mythique que fut le Prophète Simon Kimbangu.

La cérémonie a été clôturé par la coupure du ruban symbolique inaugurant le musée de Nkamba par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

CellCom / Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *