Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

CAN-2022 : Le Cameroun tient à battre ce dimanche le Burkina Faso

En ouverture de la CAN-2022, le Cameroun, pays hôte, affronte ce dimanche le Burkina Faso. À domicile, les Lions indomptables font partie des favoris pour le titre, mais ils devront se méfier des Étalons, grands habitués de la compétition.

À la maison et devant son public, le Cameroun compte bien lancer sa Coupe d’Afrique en fanfare, dimanche 9 janvier, face au Burkina Faso lors du match d’ouverture organisé à Yaoundé.

Les Lions indomptables font partie des favoris de la compétition aux côtés des Égyptiens, des Sénégalais ou encore des Algériens. Avec ses cinq CAN au compteur, le Cameroun compte bien aller le plus loin possible et briller à domicile. « Nous n’avons qu’un seul chemin : gagner, gagner et gagner. C’est ce qu’on m’a mis sur la table quand j’ai signé mon contrat : arriver au moins en finale de la CAN, tout faire pour la gagner et aussi qualifier l’équipe pour la prochaine Coupe du monde », a ainsi affirmé à l’AFP le sélectionneur Antonio Conceiçao.

« Une équipe qui vaut pour son collectif »
Pour cela, le technicien portugais peut compter sur ses joueurs vedettes, qui flambent dans de grands clubs européens, à l’image d’Eric-Maxim Choupo-Moting au Bayern Munich, André-Franck Zambo Anguissa à Naples, Karl Toko-Ekambi à l’Olympique Lyonnais ou encore du gardien André Onana à l’Ajax d’Amsterdam. « Il y a des choses à améliorer mais je considère que nous avons déjà atteint un bon palier. Nous avons quelques stars mais je pense que nous sommes une équipe qui vaut pour son collectif », estime Antonio Conceiçao.

Les Camerounais peuvent aussi profiter de l’expérience de la légende Samuel Eto’o, récemment propulsé à la tête de la fédération du pays, comme le souligne le sélectionneur : « Ce qu’il a appris au cours des années en tant que joueur et en fréquentant les hautes sphères du football devrait apporter une amélioration significative. »

Même s’ils apparaissent comme l’ogre du groupe A, les Lions indomptables vont cependant devoir se méfier de leurs premiers adversaires. Depuis une dizaine d’années, le Burkina Faso fait partie des équipes qui comptent en Afrique. Surprenants finalistes en 2013, troisièmes en 2017, les Étalons n’avaient pas participé à l’édition 2019, mais ils reviennent avec de grandes ambitions.

Le sélectionneur Kamou Malo va vivre sa première grande compétition à la tête de l’équipe, mais il pourra s’appuyer sur l’expérimenté Bertrand Traoré d’Aston Villa. Handicapé par des blessures à répétition depuis le début de la saison, le capitaine sera bien présent au Cameroun aux côtés de ses coéquipiers.

Au sein de l’effectif, une nouvelle génération s’affirme également à l’image de la pépite Abdoul Tapsoba du Standard de Liège (incertain encore pour ce premier match), du défenseur Edmond Tapsoba du Bayer Leverkusen ou encore de la révélation troyenne du début de saison Issa Kaboré. Lors des éliminatoires pour le Mondial-2022, le Étalons ont ainsi fait trembler les champions d’Afrique en titre, décrochant deux nuls face aux Algériens.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Même s’ils n’ont pas obtenu leur billet pour le Qatar, les Burkinabè ont ainsi montré de belles choses et espèrent continuer sur leur lancée : « On va y aller pour ramener la Coupe à la maison. On a une équipe forte, talentueuse. Je pense qu’on a tous les moyens pour remporter la CAN avec une victoire au premier match, on va prendre match par match pour arriver en finale », a annoncé le défenseur Issoufou Dayo auprès du site Burkina 24.

Pour le match d’ouverture, les Burkinabè devront cependant composer avec une équipe réduite en raison de contaminations au Covid-19, a-t-on appris, samedi.

« Nous avons quatre à cinq cas de Covid, surtout des joueurs cadres, on ne va pas citer de noms », a expliqué le coach adjoint de l’équipe, Firmin Sanou, précisant qu’il remplaçait pour la conférence de presse d’avant-match son entraîneur en chef, Kamou Malo, car celui-ci était également positif. « À l’avant-veille du match, cela remet tout en cause, mais on a confiance dans les joueurs qui vont les remplacer », a assuré Firmin Sanou.

L’adjoint a également contesté la méthode et pointé un flou dans l’organisation de la compétition, expliquant que deux équipes médicales différentes étaient venues tester la délégation burkinabè.

« Hier matin (vendredi) une équipe médicale s’est pointée à notre hôtel pour des tests, quand on a cherché à comprendre qui les avait envoyés, la CAF (Confédération africaine de football) nous a dit clairement que ce n’était pas eux qui les avaient envoyés à l’équipe, nous avons refusé de faire les tests », a raconté l’entraîneur adjoint. « Une équipe est arrivée à 22 h, apparemment celle de la CAF. On a réalisé les tests qui nous informent de 4 à 5 cas de Covid. Je dis 4 ou 5 car ils disent que notre premier joueur testé n’a pas réalisé le test… », a-t-il poursuivi, précisant avoir demandé une contre-expertise.

Le Cameroun et le Burkina Faso se sont déjà rencontrées à trois reprises en phase finale de la CAN. En 1998 déjà, ils s’étaient affrontés lors de l’ouverture de la compétition. Le Cameroun l’avait emporté 1-0. En 2017, les Lions Indomptables et les Étalons s’étaient neutralisés 1-1 en phase de groupes.

Les Camerounais seront ensuite opposés à l’Éthiopie (le 13 janvier) et au Cap-Vert (le 17 janvier), tandis que les Burkinabè affronteront le Cap-Vert (le 13 janvier) et l’Éthiopie (le 17 janvier).

Avec AFP

Advertisement. Scroll to continue reading.
Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...