Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la Une

CAN-2022 : le Cameroun et le Burkina Faso qualifiés pour la suite

Le Cameroun s’est contenté du match nul lundi au stade d’Olembé contre le Cap-Vert (1-1), tout comme le Burkina Faso face à l’Éthiopie (1-1). Les Lions indomptables terminent premiers de leur groupe, suivi des Burkinabè. Le Cap-Vert devra attendre pour savoir s’il est repêché parmi les meilleurs troisièmes de poule.

Il n’y aura pas de carton plein pour le Cameroun. Le pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) a concédé le match nul, lundi 17 janvier, face au Cap-Vert. Un résultat qui lui suffit pour s’adjuger la tête du groupe devant le Burkina Faso, qui a également partagé les points avec l’Éthiopie. Les Cap-Verdiens finissent troisièmes et, avec quatre points, ont toutes les chances d’être repêchés en huitième de finale.

Déjà qualifié avant la rencontre, le Cameroun arrivait à son troisième match avec pour seul enjeu de conserver la tête du groupe A. Une demande du ministre des Sports en personne qui préféraient que les Lions indomptables continuent de jouer leur compétition dans le stade flambant neuf d’Olembé.

Pour cela, un match nul suffisait, tout comme au Cap-Vert. Conséquence logique : la partie débute sur un rythme d’échauffement, les Cap-Verdiens n’essayant même pas de placer des attaques, se contentant d’attendre les vagues camerounaises. Comme ce ballon mal dégagé par la défense capverdienne, qui revient sur le défenseur central Ngadeu qui est couvert par Sporira, resté au sol après un choc. Mais sa frappe est captée par Vozinha (7e).

Inévitable Aboubakar
Puis Vincent Aboubakar, double buteur lors des deux premiers matches, commence à s’illustrer. Une frappe en première intention aux abords de la surface passe juste à côté du poteau droit (17e) puis une autre contraint Vozinha à repousser en corner (33e).

Trop attentistes, les Requins bleus finissent par en payer le prix. Un long coup franc est mal renvoyé dans la surface cap-verdienne et le capitaine des Lions reprend fort de volée. Un cinquième but à la CAN-2022 imparable (39e, 1-0).

Désormais contraint de faire le jeu pour éviter l’élimination, le Cap-Vert se montre dangereux. Un corner est repoussé par Andre Onana, attentif (44e). Dans la foulée, Rodrigues, entré à la pause, remet les siens dans le droit chemin en marquant d’une splendide Madjer (53e, 1-1).

Sonné, le Cameroun met un peu de temps à se remobiliser avant de partir à l’assaut de la cage du Cap-Vert. Sur un coup franc, un ballon repoussé par Vozinha retombe dans les pieds d’Aboubakar mais ce dernier fait s’envoler sa frappe (63e).

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les sélectionneurs multiplient les changements. Côté Cameroun, Choupo-Moting et Njie font leur apparition. Cependant, le match ne s’emballe plus et le score en reste là, sans réelles occasions des deux côtés, à l’exception d’une double alerte sur le but capverdien dans les derniers instants.

Le match satisfait tout le monde. Le Cameroun s’en tire à bon compte, premier de son groupe, mais écope d’un avertissement sur la nécessité de hausser son niveau de jeu pour la suite. Le Cap-Vert quant à lui peut raisonnablement figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Le Burkina Faso dans un trou de souris

Dans l’autre match, à Bafoussam, le Burkina Faso s’est fait peur en concédant le nul contre l’Éthiopie (1-1), mais passe de justesse en 8es de finale. Après un début de match équilibré entre deux équipes joueuses, le Burkina Faso a pris l’avantage dans un temps fort : sur une belle ouverture, Bayala récupère à l’entrée de la surface et place un superbe lobe du gauche au-dessus du gardien (24e, 1-0).

Mais après la pause, les Burkinabè baissent le pied et l’Éthiopie reprend confiance. Après une faute de main de Yago dans la surface, l’arbitre, aidé de la VAR, désigne le point de penalty. Penalty parfaitement transformé par Kebede, qui place la balle à ras de terre hors de portée de Ouédraogo, pourtant impérial jusque-là (51e, 1-1). L’égalisation de l’Éthiopie a au moins eu le mérite de réveiller les Étalons, et c’est le capitaine Bertrand Traoré qui sonne la charge. Mais malgré de nombreuses occasions, c’est encore trop imprécis pour faire mouche.

En fin de match, même si elle n’a plus rien à espérer, l’Éthiopie ne se laisse pas faire, et profite de l’inquiétude qui gagne les rangs des Burkinabè. Mais le score en reste là et c’est bien le Burkina Faso, qui se qualifie directement pour les 8es de finale, grâce à un but inscrit de plus que le Cap-Vert.

RTNC.CD avec AFP

Advertisement. Scroll to continue reading.
Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...