Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sécurité

Agression rwandaise : Bemba alerte sur les nouveaux renforts des terroristes en provenance du Rwanda à Kabuhanga et au Parc National de Virunga

La situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC demeure préoccupante. Selon le vice-premier ministre de la Défense et anciens combattants, Jean-Pierre Bemba, qui l’a dit au cours du Conseil des ministres du 5 mai 2023, les éléments de RDF/M23 renforcent leur position sur le territoire congolais.

A l’en croire, des nouveaux renforts en provenance du Rwanda continuent d’arriver par différents points frontaliers dont Kabuhanga et le Parc National de Virunga. D’ailleurs, soutient JP Bemba, trois hélicoptères RDF ont effectué plusieurs rotations à Tchanzu.

« De nouveaux renforts en provenance du Rwanda continuent d’arriver par différents points frontaliers dont Kabuhanga et le parc national de Virunga.Trois hélicoptères RDF ont effectué plusieurs rotations à Tchanzu », renseigne le compte rendu du Conseil des ministres.

Le vice-premier ministre de la Défense et anciens combattants, Jean-Pierre Bemba, a par ailleurs tiré la sonnette d’alarme sur la présence des terroristes du M23 soutenus par le Rwanda dans plusieurs localités de la RD Congo, supposées être sous contrôle de la force régionale de la Communauté des États d’Afrique de l’Est.

Il a été constaté, ces derniers jours, a-t-il indiqué, que les éléments RDF/M23 se déguisent en milices d’autodéfense dans ces contrées.

« Il est important de noter que les éléments RDF/M23 se déguisent ces jours-ci en milices d’autodéfense dans plusieurs localités qu’ils prétendent avoir cédées à la force de l’EAC, notamment Kibumba, Bishusha, Kizimba, Kibarizo, Burungu, Usumba, Nyange, Katshura, Bigogwe et Kibatshiro », peut-on lire dans le compte-rendu du Conseil des ministres.

Selon le vice-premier ministre de la Défense, la situation sécuritaire dans l’Est du pays demeure alarmante principalement dans les territoires d’Irumu, Mambasa, Beni, Masisi, Rutshuru et Nyiragongo.

S’exprimant sur les opérations militaires sur le terrain, J-P Bemba a mis l’accent sur les zones perturbées par les terroristes M23 appuyés par l’armée rwandaise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Le 29 avril, les RDF/M23 ont enlevé six personnes pour une destination
inconnue dans le groupement Bweza, créant ainsi une psychose dans les chefs des habitants de cette partie du pays. Le 02 mai, les éléments RDF/M23 ont momentanément suspendu tout trafic sur le tronçon Kalengera-Tongo pour assurer l’acheminement des bétails pillés dans le territoire de Masisi et récupérer ceux abattus le 1er avril par les FDLR », a-t-il fait savoir.

À l’Ouest du pays, a renseigné le vice-premier ministre de la Défense, la situation demeure sous contrôle et reste marquée par la poursuite de la mission de la Commission de sensibilisation intercommunautaire Teke – Yaka, conduite par le chef traditionnel Mini Kongo dans les provinces de Mai-Ndombe etdu Kwilu.

Rappelons que dans un communiqué rendu public le 24 mars dernier, l’armée congolaise avait émis des doutes sur la volonté du M23 de libérer certaines localités dans l’Est du pays. Pour les Forces armées de la République, le M23 appuyé par l’armée rwandaise joue à la diversion.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...