Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brèves :

A la Une

4 janvier en RDC : Journée chômée et payée pour honorer les martyrs de l’indépendance

La République Démocratique du Congo commémore les martyrs de son indépendance ce lundi 4 janvier 2021 sur toute l’étendue du territoire national.

L’histoire de cette date remonte en 1959 où des émeutes ont éclaté à Kinshasa (ex-Léopoldville) en pleine colonisation belge. Cette date marque aussi le début de grandes revendications congolaises, qui déboucheront à l’indépendance du pays de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo le 30 juin 1960.

Selon de nombreuses versions de cette histoire. Le 4 janvier 1959, à la suite d’un concours de circonstances qui a fait se rencontrer dans le même périmètre et aux heures rapprochées : le mécontentement d’un meeting que ses organisateurs tentaient de l’annuler, la déception d’une foule de spectateurs qui sortaient d’un stade de football non loin du lieu, le saccage de nombreuses boutiques par des militants mécontents de la tentative d’annulation de ce meeting et la répression très brutale que la police pratiquait déjà pour taire le grand débordement lié au meeting.

Selon l’histoire, le parti politique de Kasa-Vubu, ABAKO, prévoit ce jour-là un meeting sur la Place Ymca à Kinshasa. Objectif ne pas se faire distancer en popularité par le parti de Patrice Lumumba, MNC, qui avait organisé un meeting très suivi une semaine avant.

Le jour du meeting Kasa-Vubu et les siens décident de l’annuler pour ne pas porter la responsabilité, si troubles il y avait étant donné que les revendications d’émancipation étaient fréquentes en cette période et que les colons belges avaient mis en garde Kasa-Vubu.

Le public du meeting, plusieurs milliers déjà sur place, refuse toute annulation. Il commence à s’énerver, à casser et à s’en prendre aux colons. La police réprimera sauvagement ces incidents.

Cette situation va coïncider avec l’arrivée dans ce même périmètre de plusieurs milliers des gens qui sortaient du stade Tata Raphael après un match de football. La confusion, la casse et la répression vont s’aggraver.

Les statistiques de ces évènements ne seront jamais connues. Mais, les estimations font état de pas moins de cent morts.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les revendications congolaises ne se calmeront plus jamais, jusqu’à l’obtention de l’indépendance le 30 juin 1960.

Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...