10 août 2020

Le Conseil National de suivi de l’accord du Saint Sylvestre (CNSA) demande à tous les acteurs politiques de s’abstenir de toutes les déclarations susceptibles d’allumer le feu autour de la mort de Delphin kahimbi, sous-chef d’état-major adjoint des FARDC en charge de renseignement.

« Conformément à l’accord politique global et inclusif, spécialement à son chapitre V, point V.8, le CNSA invite toutes les forces politiques et sociales ainsi que les personnalités à s’abstenir de toutes déclarations susceptibles d’allumer le feu sur les circonstances du décès du Général Kahimbi en vue  de préserver la paix et la concorde nationale et de laisser au haut commandement militaire de conduire en toute sérénité l’enquête conformément aux lois de la République sur les circonstances du décès déploré, tel qu’annoncé dans son communiqué du vendredi 28 février 2020 », dit un communiqué de presse du CNSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *