10 août 2020

Les participants au colloque régional organisé les 10 et 11 mars 2020 à l’Université protestante au Congo(UPC) à Kinshasa(RDC), sur le thème «comment construire  une coopération efficace et durable  entre l’université et le monde socio-économique»,  ont formulé 20 recommandations pour renforcer la coopération entre l’université et le monde socio-économique  dans la région d’Afrique.

Parmi ces recommandations, les experts, professeurs, chercheurs et entrepreneurs venus de huit pays  d’Afrique centrale et des Grands lacs, ont suggéré de définir et redynamiser le cadre de coopération entre les universités,  le monde socio-économique et  les gouvernants.

Il est question de développer ce cadre en répondant aux besoins des sociétés de chaque pays, d’adapter la politique des systèmes aux besoins socio-économiques, de mettre en place la formation continue en fonction de l’évolution de ladite société.

Le renforcement de la formation des formateurs dans les établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU), la facilité de dialogue avec les étudiants, l’intégration de la démarche qualité dans le processus de la formation universitaire, la création des dispositifs d’accompagnement des étudiants au stage et  à l’insertion professionnelle, font partie de cette liste des recommandations.

Le directeur régional Afrique centrale et des Grands lacs de l’AUF, Mohamed  Abel Ben Amor, a, dans son mot de clôture, salué le travail abattu par près de 80 personnes issues principalement des universités de la région, du monde socio-économique et des partenaires institutionnels de l’AUF en Afrique centrale et Grands Lacs.

Il a fait savoir que les  différentes recommandations soulevées dans les deux tables rondes au cours de ce colloque seront validées en vue d’élaborer un document final pour la mise en œuvre, avant de saluer l’apport du ministre de l’ESU congolais, Thomas Luhaka Losendjola.

L’objectif visé par  ce colloque  était d’élaborer une vision partagée d’un modèle de coopération efficace et durable entre l’université et l’entreprise.

Pour le directeur régional Afrique centrale et des Grands lacs de l’AUF, Mohamed  Abel Ben Amor, la thématique abordée dans ce colloque est universel et d’un apport important pour la construction de stratégie 2021-2025 de l’AUF.

Cette stratégie 2021-2025, a-t-il précisé, sera élaborée lors de l’assemblée générale de l’AUF qui se tiendra du 18 au 20 mai 2021 à Bucares à Roumanie. Ce colloque a été organisé par la Direction régionale Afrique centrale et des Grands lacs de l’AUF. ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *