Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la Une

La variole du singe:  l’Europe et l’Amérique latine enregistrent leurs premiers décès

 

La variole du singe:  l’Europe et l’Amérique latine enregistrent leurs premiers décès

L’Espagne et le Brésil ont annoncé simultanément le vendredi 29 juillet les premiers décès des patients atteints de la variole du singe.

La mort de deux patients atteints de la variole du singe dont l’un en Espagne et l’autre au Brésil porte à sept le nombre de décès enregistrés dans le monde depuis le mois de mai de l’année en cours.

Les cinq premiers cas de décès ont été signalés en Afrique où la maladie est endémique à partir de la détection de ce virus pour la première fois chez l’homme en 1970.

Au Brésil, un homme de 41 ans, porteur de la variole, est décédé jeudi à Belo Horizonte, dans le sud-est du pays, a annoncé vendredi le secrétariat d’État à la Santé de l’État du Minas Gerais. Il était « suivi à l’hôpital pour d’autres affections cliniques graves », a t-il souligné

Selon ce secrétaire à la Santé Fábio Baccheretti, le patient avait des comorbidités graves alors qu’il suivait un traitement contre le cancer mais le taux de mortalité demeure très basse

Pendant ce temps, en Espagne, le ministère de la Santé a annoncé le premier décès d’un patient contaminé par cette maladie, une première en Europe, sans précision de date du décès. Pour l’instant l’Espagne est l’un des pays du monde qui compte le plus de cas au avec ses 4 milles deux cents nonente huit cas recensés.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour rappel, le 24 juillet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché le plus haut niveau d’alerte, l’urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), pour renforcer la lutte contre la variole du singe, aussi appelée orthopoxvirose simienne.

L’OMS a déjà détecté plus de 18 milles cas dans le monde depuis début mai en dehors des zones endémiques en Afrique. La maladie a été signalée dans 78 pays et 70 pourcent des cas sont concentrés en Europe, et 25 pourcent en Amérique, a précisé mercredi le directeur de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Dans la plupart des cas, les malades sont des homosexuels relativement jeunes et vivant essentiellement en ville.

Les premiers symptômes sont une forte fièvre, des ganglions lymphatiques gonflés et une éruption cutanée semblable à celle de la varicelle.

l’OMS qui tenait un point de presse à Genève, a clairement conseillé au groupe le plus touché par la maladie c’est à dire les hommes qui pratiquent l’homosexualité de réduire le nombre de partenaires sexuels.

Il convient de signaler que la variole du singe n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible car tout le monde peut la contracter par le contact de peau à peau mais aussi les draps ou vêtements infectés sont des vecteurs de transmission de la maladie.

La Rédaction

Advertisement. Scroll to continue reading.
Journée internationale de la francophonie

Vous aimerez aussi ces articles

A la Une

En République Démocratique du Congo, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) entre dans une nouvelle ère de son histoire avec son média en ligne...

A la Une

Au cours d’un entretien avec la presse, Madame Tina Salama, porte-parole adjointe du chef de l’Etat, a tenu à rappeler aux groupes armés qui...

Energétique

Les équipes de la société nationale d’électricité, (SNEL), déployées au barrage Inga 2 pour les travaux de maintenance ont terminé le tronçonnage et l’évacuation...

Sports

Les Légendes du FC Barcelone et ceux des Léopards de la RDC vont livrer un match ce dimanche 12 novembre 2023 au stade des...