Rupture du courant électrique à l’Unikin : la SNEL s’explique

Rupture du courant électrique à l’Unikin : la SNEL s’explique

Rupture du courant électrique à l’Unikin : la SNEL s’explique

La manifestation a dégénéré en contestation politique, les étudiants allant jusqu’à saccager le bâtiment abritant l’intendance où ils ont écrit des graffiti sur les murs et accabler la SNEL de tous les maux. Heureusement, l’énergie électrique a été rétablie 50 minutes après et le calme est revenu.

A quoi était due cette panne à la base de l’agitation et de la récupération politicienne au campus de l’Unikin ? Selon M. Alain Bokele Likela, directeur d’exploitation et maintenance, le percement de deux boîtes de deux terminaux au niveau du portique de départ vers la sous-station de Makala 2 à Limete, qui alimente la sous-station d’arrivée Limete, lequel dessert la sous-station Campus, est à la base de cette panne.

Alain Bokele Likela a précisé que les câbles -du type papier- utilisés dans cette sous-station sont imprégnés d’huile de manière à accroître leur isolement. Lorsque l’huile sèche, l’isolement diminue et il y a percement. Conséquence de ce défaut, l’équipement de protection coupe le courant pour protéger le matériel. C’est ce court-circuit qui explique la rupture de la fourniture de l’énergie électrique qui a affecté le réseau campus, le lundi à 19h 06’.

51 minutes après, le courant a été établi suite aux travaux amorcés par les agents de la SNEL dès que ce défaut a été détecté.

Sur place, les travaux continuaient jusque mardi pour quitter le régime de fourniture à un niveau réduit et reprendre la charge normale en remettant sur le réseau le câble désaffecté. En attendant d’en arriver là, la SNEL a placé certains sites sous le régime de délestage pour des raisons évidentes.

Cependant, ce délestage ne concerne pas l’Unikin qui est un site stratégique à l’instar des autres instituts d’enseignement supérieurs de la place. En effet, sauf coupure générale d’électricité, l’Unikin n’a jamais connu de délestage, a soutenu Alain Bokele Likela.

Il est déplorable que pour une panne électrique dont la solution est intervenue presto, les étudiants- ces dirigeants de demain- en sont venus aux actes de vandalisme en détruisant leur propre patrimoine. Ce n’est pas un exemple à suivre.

rtnc

Laissez un commentaire

Close