Revue de presse du mardi 30 juillet 2019: L’accord entre les forces politiques CACH et FCC pour cogérer la RDC fait la une des journaux parus à Kinshasa mardi 30 juillet.

Revue de presse du mardi 30 juillet 2019: L’accord entre les forces politiques CACH et FCC pour cogérer la RDC fait la une des journaux parus à Kinshasa mardi 30 juillet.

Revue de presse du mardi 30 juillet 2019: L’accord entre les forces politiques CACH et FCC pour cogérer la RDC fait la une des journaux parus à Kinshasa mardi 30 juillet.

Revue de presse du mardi 30 juillet 2019

L’accord entre les forces politiques CACH et FCC pour cogérer la RDC fait la une des journaux parus à Kinshasa mardi 30 juillet.

Les discussions sur la formation du gouvernement sont officiellement terminées, rapporte Cas-info.ca « Les forces politiques CACH et FCC… annoncent l’effectivité de leur coalition, la mise en place d’un accord de gouvernement », a indiqué Jean-Marc Kabund, cité par le media en ligne.

« Le gouvernement sera composé de 65 membres dont 48 ministres et 17 vice-ministres, 23 pour le CACH et 42 pour le FCC », a-t-il ajouté, au nom de la coalition qui soutient Félix Tshisekedi.

Pour Néhémie Mwilanya Wilondja, coordonnateur du FCC, l’accord FCC-CACH fixe des « principes devant guider le Premier ministre à former son gouvernement dont les membres seront nommés par le président de la République ».

Le Potentiel titre en manchette : « Les nouveaux "équilibres" du pouvoir ; Présidence à Fatshi, Gouvernement et Parlement à Kabila ». A en croire le tabloïd, l’élection du bureau définitif du Sénat a donné, littéralement, la forme à l’architecture institutionnelle de la troisième législature de la 3ème République. Aussi, le journal note que le rapport des forces politiques en présence penche en faveur du FCC.

« Malgré son échec à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, Joseph Kabila a, tel un orfèvre, arraché à son tombeur, deux auréoles, à savoir le Parlement et le gouvernement. Dans ce nouvel ordre institutionnel donc, il devance Fatshi de plusieurs coudées », fait remarquer le journal.

Depeche.cd parle de quatre résolutions phares des négociations entre le FCC et le CACH. « En effet, l’effectivité de la coalition pour gouverner ensemble ; la mise en place d’un programme commun ; la formation d’un Gouvernement commun qui comprendra 65 ministères dont 23 pour le CACH et 42 pour le FCC ; la création d’un comité de suivi des mesures d’application du programme commun, telles sont les résolutions de plusieurs mois de négociations entre les deux premières forces politiques de la RDC », précise le media.

Ces documents sanctionnant la fin de ces négociations ont été signés devant le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, qui va désormais entrer en danse pour démarrer dès ce mardi ses consultations, renchérit La Prospérité.

« Prévue pour hier lundi 29 juillet 2019, la publication du Gouvernement Ilunga Ilunkamba devra attendre. A la place, c’est plutôt l’Accord de coalition FCC-CACH qui a été signé à Fleuve Congo Hôtel, par les deux parties, avant de le remettre officiellement au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba », précise le quotidien.

Mediacongo.net souligne que cet accord de gouvernement prévoit des « principes devant guider le Premier ministre pour former le futur gouvernement qui sera nommé par le président de la République et suivant un « programme commun de gouvernement CACH-FCC ». A ce sujet, le portail cite le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya, qui a affirmé : « Un comité de suivi paritaire veillera, visiblement, au respect des dispositions prises par les négociateurs ».

Ce mécanisme a été préconisé par les négociateurs dans le but notamment de conserver les acquis de la passation de pouvoir entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, respectivement présidents de la République entrant et sortant, indique Actu30.info, citant Jean-Marc Kabund.

rtnc-admin

Leave a Reply

Close