Le Président Félix Tshisekedi prononçant son discours à la 74e assemblée générale de l’ONU le 26/09/2019.

Le Président Félix Tshisekedi prononçant son discours à la 74e assemblée générale de l’ONU le 26/09/2019.

Le Président Félix Tshisekedi prononçant son discours à la 74e assemblée générale de l’ONU le 26/09/2019.

Un extrait du discours la République:

S’exprimant pour sa toute première fois à l’ONU, à l’occasion de la 74e session de l’Assemblée générale de cette organisation, le Président de la RDC, Félix Tshisekedi a affirmé ce jeudi 26 septembre, que la RDC avait encore besoin de la MONUSCO pour son processus de rétablissement de la paix.

« La RDC a encore besoin de la MONUSCO, mais d’une MONUSCO non pléthorique, bien équipée, forte et dotée d’un mandat adapté à l’image de la brigade d’intervention rapide, qui avait jadis aidé à mettre en déroute, le mouvement rebelle de M23 », a indiqué Félix Tshisekedi.

Il a aussi noté une convergence de vue avec le Secrétaire général quant à l’urgente nécessité de réadapter la configuration de la MONUSCO à l’évolution de la situation sur terrain, en concentrant davantage les efforts sur les capacités d’intervention opérationnelles des forces onusiennes aux côtés des FARDC.

Le chef de l’Etat a aussi exprimé le « sentiment de reconnaissance des Congolais » aux réalisations et interventions des agences de l’ONU en RDC.

« Au moment où je m’adresse au monde du haut de cette tribune pour la première fois, je me dois de rappeler la relation particulière que notre organisation entretient avec mon pays. Cette relation suscite en moi un sentiment de reconnaissance. En effet, la RDC a souvent été au centre des préoccupations des Nations unies suite aux nombreuses crises qu’elle a traversées depuis son accession à l’indépendance », a rappelé M. Tshisekedi.

rtnc-admin

Leave a Reply

Close