Le président du Conseil supérieur de la magistrature satisfait de l’accomplissement du devoir entendu

Le président du Conseil supérieur de la magistrature satisfait de l’accomplissement du devoir entendu

Le président du Conseil supérieur de la magistrature satisfait de l’accomplissement du devoir entendu

Le président de la Cour constitutionnelle et président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), Benoît Lwamba Bindu, s’est déclaré satisfait de voir les travaux de la 3ème session extraordinaire de l’assemblée générale dudit conseil qui se sont clôturés mercredi réaliser les attentes  de ce forum et  engager la responsabilité des participants devant l’histoire.

Cette responsabilité, a souligné Benoît Lwamba Bindu, dans son mot de clôture, prononcé en présence du Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe, représentant personnel du Chef de l’Etat, sera le prix à payer par tous les magistrats pour sauver une justice jugée jusque-là inefficace et incapable de répondre aux attentes du peuple congolais.

A l’issue de ces travaux, le président du CSM s’est également dit heureux de remarquer que seul l’intérêt d’une bonne administration de la justice a guidé et orienté chacune des interventions, des observations et des suggestions des participants lesquelles, a-t-il estimé, si elles étaient réellement traduites en actes et en comportement de chaque jour, devraient  concourir à l’amélioration de système judiciaire congolais.

digitalcongo

Faustin Muley

Dans la même catégorie

Laissez un commentaire

Close