Le ministre de la défense nationale en mission d'évaluation des réfugiés du Soudan du Sud dans les provinces de Haut-Uele et de l'Ituri

Le ministre de la défense nationale en mission d’évaluation des réfugiés du Soudan du Sud dans les provinces de Haut-Uele et de l’Ituri

Le ministre de la défense nationale , anciens combattants et réinsertion , Crispin  Atama Tabe  a été en mission d'évaluation de la situation sécuritaire  et celle des réfugiés du Soudan du Sud dans les provinces du Haut-Uele  et de l'Ituri . C'était du 20 au 22 Avril 2017.

Le patron de la défense nationale a été accompagné du représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations-Unies, David Gressly , de l'ambassadeur du Soudan du Sud , madame Béatrice Khamisa ainsi que de quelques officiers  supérieurs des FARDC.

Le ministre Atama Tabe a été informé de la présence de près de 39 mille 646  réfugiés dans la cité de Dungu et de 20 mille 160 réfugiés sur le site de Heri à 18 Km des frontières  entre la RDC et le Soudan du Sud.

Selon les autorités politico-administratives locales , ces réfugiés ont été pris en charge par le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés '' HCR''.

Pour madame l'ambassadeur du Soudan du Sud , c'est un véritable motif de satisfaction  et de gratitude envers le chef de l'état , Joseph Kabila Kabange , le gouvernement ainsi que les agences du système des Nations-Unies pour le soutien accordé à ces réfugiées sud-soudanais.

La diplomate sud-soudanaise a saisi cette opportunité pour plaider en faveur de la scolarisation  des enfants  des réfugiés  et de leur prise en charge sanitaire.

Le ministre de la défense a choisi de faire d'une pierre deux coups.  Crispin Atama Tabe  a mis aussi à profit son séjour dans cette partie du territoire pour lancer une campagne  d'éveil  de conscience  et de  sensibilisation  de la population  de Faradje  centre et de la cité de Aba sur les échéances électorales prochaines.

Le numéro un de la défense nationale a  ainsi invité les jeunes et vieux , hommes et femmes à l'âge majeur à s'enrôler massivement  pour accroitre le nombres des élus  de leurs entités territoriales  à la représentation nationale prochaine .

Selon ce fils du terroir, ce devoir civique et patriotique  va permettre également  d'obtenir la nouvelle carte d'électeur, indispensable pour  se choisir les candidats Président de la république, député national et provincial, sénateur, gouverneur  de province , maire de la ville, bourgmestre, administrateur du territoire  et bien d'autres candidats à la base.

Alice Mayaudi

Laissez un commentaire

Close