Kinshasa : reprise timide des cours à l’Université de Kinshasa

Kinshasa : reprise timide des cours à l’Université de Kinshasa

Kinshasa : reprise timide des cours à l’Université de Kinshasa

Les cours ont repris timidement lundi  24 février 2020 à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) comme annoncé par  le Conseil des partenaires (COPA/UNIKIN), en conformité avec le ministre de tutelle, après la suspension des activités académiques au sein de cette alma mater, suite aux événements malheureux survenus les 06 et 07 janvier dernier.

Le secrétaire général académique, le Pr Eustache Banza Nsomwe, le conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de changement des mentalités et coordonateur  de la coordination pour le changement de mentalités (CCM), Jacques Kangudia, ainsi que son adjoint, Justin Bendesana, ont sillonné les différents auditoires dans les facultés pour faire le constat de la reprise des cours.

Il a été constaté la dispensation des cours dans les auditoires par quelques professeurs, malgré le mot d’ordre de la reprise de la grève lancé par l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) samedi dernier.

Le secrétaire général académique a salué la présence de l’envoyé spécial du Chef de l’Etat, venu s’assurer de la reprise des cours à l’UNIKIN. « Cet acte prouve à suffisance comment le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, prend  à cœur la situation des étudiants et les revendications des professeurs », a-t-il dit.

Le conseiller spécial du Chef de l’Etat, Jacques Kangudia, a exprimé sa joie de voir les activités académiques reprendre à l’UNKIN, soulignant l’importance qu’accorde le Président de la République à la formation de la jeunesse, avenir de demain, et rassurant que ce dernier est attentif aux revendications des professeurs.

L’administrateur du budget de l’UNIKIN, Christine Basosila Paoni, a également salué cette reprise des activités étant donné que les étudiants ont déjà commencé à s’acquitter de leurs frais académiques dans des banques partenaires.

Le Pr Tshimpe pour la dispensation des cours et la poursuite des négociations avec le gouvernement

Le Pr Lebon Tshimpe, de la faculté des sciences sociales, politiques et administratives, qui enseignait dans un auditoire, a déclaré que les revendications des professeurs notamment la paie des primes de manque à gagner de l’année académique 2018-2019, l’application de statut particulier du personnel de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et de la loi-cadre dans ses dispositions relatives aux élections des autorités académiques, le trop perçu de dossier-véhicule des professeurs, sont fondées, condamnant toute fois  la  grève déclenchée pourtant les cours étaient suspendus il y a plus de deux mois.

« Il y a nécessité pour les professeurs d’enseigner et de poursuivre en même temps les négociations avec le gouvernement », a-t-il indiqué, déplorant l’attitude des professeurs qui sanctionnent l’UNIKIN en même temps ils vont enseigner ailleurs, surtout dans les institutions universitaires privées.

La « Coordination pour le changement de mentalités »(CCM) de la Présidence de la République, appelle les étudiants à cultiver les valeurs citoyennes et morales

Le conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de changement des mentalités et coordonateur  de la Coordination pour le changement de mentalités (CCM) , Jacques Kangudia ,accompagné de son adjoint, Justin Bendesana, a lancé un appel aux étudiants à s’engager à devenir champion des valeurs démocratiques, républicaines , citoyennes et morales pour bâtir un Congo nouveau , uni, fort, riche , solidaire et plus beau qu’avant.

Il a souligné que ce service spécialisé de la Présidence la République, devra développer des programmes larges dans le cadre de changement des mentalités auxquels le Chef de l’Etat y tient.

L’étudiant, a-t-il dit, doit changer des mentalités pour savoir qu’il est « un projet pour soi-même, pour sa famille, pour sa communauté et pour la société et la nation ».

«D’où l’étudiant, est appelé à être patriote, travailleur, discipliné et ponctuel, loyal et intègre, digne, juste et équitable, courtois et respectueux, un éco-citoyen, un acteur de la gouvernance, responsable et participative », indique Jacques Kangudia.

Les revendications sont légitimes mais le moment de la grève est mal choisi

Contactée par l’ACP, la coordonatrice adjointe de cet établissement universitaire, Prisca Mayala, a déclaré que les revendications des professeurs sont légitimes, car ce sont des responsables qui  ont des devoirs et obligations à remplir au sein de leurs familles respectives. Toutefois elle a déclaré que le moment de la grève est mal choisi, « étant donnée que nous venons dans une situation de crise ».

Par ailleurs, quelques étudiants bisseurs,  ont réclamé aux autorités académiques de reprendre leurs noms sur les listes envoyées dans des banques partenaires de l’UNIKIN pour le payement des frais académiques.

L’entrée dans les auditoires pour cette première journée de la reprise des cours n’a pas obéi au contrôle des pièces de payement des frais académique, a-t-on constaté. ACP

rtnc-admin

Related Articles

Leave a Reply

Close