Coronavirus : le médicament cubain Interféron Alfa-2B utilisé en Chine contre l’épidémie

Coronavirus : le médicament cubain Interféron Alfa-2B utilisé en Chine contre l’épidémie

Coronavirus : le médicament cubain Interféron Alfa-2B utilisé en Chine contre l’épidémie

Le médicament cubain Interféron Alfa-2B nommé également IFNrec est utilisé en Chine pour contenir l’épidémie de Coronavirus, indique un communiqué de l’ambassade de Cuba parvenu jeudi à l’ACP.

Selon la source, l’antiviral cubain contribue à la disparition du COVID-19 dans les provinces chinoises d’Anhui, de Fujian et du Xinjiang, précisant que la Chine a fait recours aux antiviraux cubains pour lutter contre le nouveau coronavirus SRAS-nCov-2, responsable de l’épidémie de COVID-19. Le résultat du produit cubain est très encourageant, note le document, expliquant que les provinces chinoises ayant recouru audit traitement, ont été déclarées zones blanches, c’est-à-dire avec zéro cas de contamination.

Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, s’est félicité de l’usage de ce médicament, avant d’exprimer son soutien au gouvernement et au peuple chinois dans leurs efforts pour combattre le coronavirus, indique la source.

Interféron Alfa-2B dans le top 30 des médicaments contre le coronavirus

Le document fait savoir que l’Interféron Alfa-2b fait partie de la trentaine de produits sélectionnés par la commission nationale chinoise de la santé pour soigner le coronavirus, soulignant que sa biotechnologie est une nouvelle fois démontrée dans la lutte contre le coronavirus qui sévit en Chine.

Dans le cas du coronavirus, l’interféron Alfa-2b participe à renforcer le système immunitaire des patients en servant de mécanisme de protection, explique le communiqué. Son utilisation évite aux patients ayant des possibilités d’aggravation et de complications d’atteindre le stade qui entraînerait la mort. Ce produit d’origine cubaine, a fait l’objet depuis quelques années d’un transfert de données dans la province de Jilin, qui a donné naissance à l’usine sino-cubaine Chang-Heber dans la ville de Changchun, explique le document, insistant sur la même technologie et sur les mêmes normes de qualité.

Ce médicament est appliqué également  contre les infections virales causées par le VIH, les papillomatoses respiratoires récurrentes causées par le papillomavirus humain, le condylome acuminé et les hépatites de types B et C, en plus d’être efficace dans les thérapies contre différents types de cancer. Le Cuba est devenu la semaine dernière le 12eme pays latino-américain touché par l’épidémie du coronavirus qui est apparu en décembre dernier en Chine. ACP

rtnc-admin

Related Articles

Leave a Reply

Close