Le MLC et allié fustigent le « comportement hégémonique » du Rassemblement

Le MLC et allié fustigent le « comportement hégémonique » du Rassemblement

Le point noir de la journée aura été la décision du Front pour le respect de la constitution, plateforme constituée du MLC ainsi que ses alliés, de quitter « définitivement » les travaux. A la base, la répartition inéquitable du quota des membres.

Dans une déclaration signée par sa coordonnatrice Eve Bazaiba, cette plateforme d’opposition fustige le « comportement hégémonique » du Rassemblement. Ce dernier, déplore Bazaiba, s’est permis, avec l’aval de la CENCO, de s’attribuer le quota du Front et celui revenant à la société civile.

« La CENCO nous a demandé de désigner cinq délégués pour participer à ces pourparlers. Arrivés sur place, un délégué du Rassemblement nous a dit que le Rassemblement n’a pu libérer que deux sièges pour le Front pour le respect de la constitution.

La CENCO nous a pratiquement tournés en dérision pour nous renvoyer auprès du Rassemblement et nous demander de supplier le Rassemblement de nous dégager un siège. Malheureusement, la CENCO a laissé faire au Rassemblement le devoir d’utiliser l’hégémonie pour s’arroger non seulement le quota de la société civile mais aussi le quota du front », s’indigne-t-elle d’une situation qui pousse son groupe à claquer la porte.

rtnc

Dans la même catégorie

Laissez un commentaire

Close