4 millions d'électeurs attendus aux opérations d'enrôlement des électeurs au Nord-Kivu

4 millions d'électeurs attendus aux opérations d'enrôlement des électeurs au Nord-Kivu

4 millions d’électeurs attendus aux opérations d’enrôlement des électeurs au Nord-Kivu

Au vu de 4000.000 d’électeurs attendus au Nord-Kivu, soit les 15% de l’électorat du pays, Julien Paluku en a appelé à plus de mobilisation surtout qu’il s’agit de l’unique voie par laquelle le souverain primaire est appelé à se choisir ses futurs dirigeants.

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu l’honorable Julien Paluku Kahongya, a procédé ce mardi 13 décembre, dans les enceintes de l’Institut ZANER de Goma, au lancement officiel des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans la province du Nord-Kivu où près de quatre millions d’électeurs sont attendus.

C’était devant une foule des populations venues pour se faire enrôler aux fins de l’obtention de la nouvelle carte d’électeur ainsi que différentes autorités et personnalités de la province parmi  lesquelles des députés et ministres provinciaux, les membres du comité provincial de sécurité, les observateurs électoraux, le chef de bureau de la MONUSCO au Nord-Kivu ainsi que des acteurs de la société civile.

Peu avant de se soumettre à la procédure d’obtention de la carte d’électeur, le chef de l’Exécutif provincial a, dans son allocution, démontré l’importance capitale de l’enrôlement pour la province du Nord-Kivu à forte raison que cette province est citée comme la plus peuplée de la République Démocratique du Congo après le démembrement mis à part la ville-province de Kinshasa.

Au vu de 4000.000 d’électeurs attendus au Nord-Kivu, soit les 15% de l’électorat du pays, Julien Paluku en a appelé à plus de mobilisation surtout qu’il s’agit de l’unique voie par laquelle le souverain primaire est appelé à se choisir ses futurs dirigeants.

« Cette date demeurera marquée en lettres d’or dans les annales de la République par la fait qu’à travers cette opération la population du Nord-Kivu aura à défier ceux qui pensent que les élections n’auront pas lieu », a souligné l’Autorité provinciale,

Julien Paluku a pris soins de rappeler que cette opération concerne également les personnes ayant l’âge de 16 ans en prévision de leur âge majeur à atteindre dans les deux aux fins de leur donner la chance d’élire ou de faire élire aux scrutins censés s’échelonnés sur les deux ans à venir.

La jeunesse a ainsi le devoir d’appuyer la dite opération qui constitue, selon le Gouverneur, le seul moyen d’accéder à des postes de prise de décision ou de se choisir ses représentants aux institutions aussi bien au niveau local, provincial que national. C’était avant d’appeler la même jeunesse à se méfier des appels aux actes de violences et autres troubles tels que planifiés par une certaine classe politique car cela ne fera que faire reculer la machine électorale mise en marche pour remplacer les dirigeants dont mandat est largement dépassé.

Appel aux groupes armés à déposer les armes

S’adressant aux groupes armés encore actifs dans certains coins du Nord-Kivu, le Numéro Un de la province les a appelé à déposer les armes pour permettre aux populations de s’enrôler en prévision des prochaines élections, sinon a-t-il fait savoir, les contrées dans lesquelles cette opération n’aura pas lieu auront du mal à se choisir ses représentants à tous les niveaux dans la République.

Le Gouverneur Julien Paluku a aussi indiqué qu’il se réjouira de procéder à un passage civilisé du pouvoir avec son successeur qu’il ne tardera pas à applaudir et surtout lui serrer la main en signe de passation du flambeau. Il n’a pas oublié de remercier la MONUSCO pour son accompagnement dans le cadre du transport des matériels électoraux avant de promettre, au nom du Gouvernement, la sécurisation efficiente de tout le processus du début à la fin.

Le secrétaire provincial de la CENI, M. Raphael Akilimali a, pour sa part, salué la disponibilité du gouverneur de province pour le lancement des opérations tout en garantissant l neutralité de son institution dans l’organisation des scrutins conformément aux orientations qui ne vient que le bon déroulement du processus à la satisfaction de tous les partenaires. Il a assuré du déploiement progressif des opérations jusque dans les fins fonds de la Province.

Trois mois soit quatre-vingt-dix jours est la période de la campagne partie à Goma par l’enrôlement des Officiels présents à la cérémonie de lancement à Goma.

rtnc

Dans la même catégorie

Laissez un commentaire

Close