5 août 2020

La fin de la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola, déclarée depuis le 1er aout 2018, est envisagée dans 42 jours à dater du 02 mars courant, date à laquelle le dernier cas a été déclaré guéri du centre de traitement de Beni.

Cette annonce rassurante a été faite mercredi au cours d’une conférence conjointement animée par le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita et le Secrétaire technique du comité de la riposte contre cette maladie, Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfoum.

« Aujourd’hui nous voulons vous dire que le dernier malade a été testé négatif le 02 mars et est sorti du centre de traitement le 03 mars à Beni », a d’entrée de jeu signifié Dr Muyembe pour qui la source de contamination étant coupée, les recommandations de l’OMS fixe à 42 de la négativation du dernier cas ; il y a lieu de déclarer la fin de l’épidémie.

En attendant cette période, le Secrétaire technique du comité national de riposte contre la maladie à virus Ebola, a appelé à plus de vigilance car, a-t-il avisé, la surveillance communautaire et celle aux frontières restera de mise.

Conscient que le virus n’est pas encore totalement vaincu, ce virologue congolais de grande renommée, a annoncé le transfert des compétences aux structures de base dans les perspectives de les rendre capables à faire face à d’autres épidémies dans l’avenir.

Au sujet du coronavirus actuellement en vogue, Dr Jean-Jacques Muyembe s’en est dit extrêmement préoccupé, avant de réitérer la stricte observation des mesures d’hygiène en attendant  des dispositions utiles de la part de la haute hiérarchie.

Pour sa part, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, a salué les retombées atteintes aujourd’hui en indiquant qu’il s’agit des fruits de l’engagement de toutes les parties prenantes, partant de la Présidence de la République jusqu’à la communauté en passant par les partenaires multinationaux.

Le Chef de l’éxécutif provincial en a ainsi réitéré ses administrés à plus de vigilance, surtout avec l’apparition en RDC, du premier cas de la maladie à coronavirus.

« Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge, il faut rester vigilant et maintenir les mêmes attitudes et les mêmes règles de protection », a averti le gouverneur.  ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *