13 août 2020

Cent quatre-vingt mille personnes vivant dans les zones rurales des provinces du Nord et Sud-Kivu vont bénéficier d’un don de l’Allemagne estimé à 50 millions d’euros. Selon le communiqué conjoint des agences de l’ONU parvenues mercredi 4 mars à Radio Okapi, ces personnes, essentiellement composées d’exploitants agricoles, vont profiter de ce programme dont la finalité est de réduire la pauvreté.

Le programme sera mis en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Ce programme de 4 ans ( 2020 à 2023) vise à apporter une aide à plus de 180 000 personnes vivant en zones rurales, dont la plupart sont de petits exploitants agricoles à Walikale dans le Nord-Kivu, à Mwenga et Walungu au Sud-Kivu.

Selon le communiqué, les agriculteurs recevront une aide pour renforcer leur production agricole et leur gestion après-récolte, et pour diversifier leurs activités productrices de revenus, améliorer la nutrition et les services sociaux de base. Cela contribuera à apporter la paix et la stabilité dans la région.

Au Nord et au Sud-Kivu, le tissu socioéconomique a été détruit par des décennies de conflits, de déplacements et de chocs agricoles et climatiques qui se sont succédés. Les chefs de guerre locaux profitent souvent de la vulnérabilité des adolescents et du faible niveau d’éducation pour les embrigader dans des groupes armés.

Le gouvernement allemand appuie les activités de renforcement de la résilience dans les provinces de Kivu depuis 2017; avec une contribution de 35 millions d’euros d’appui à un programme conjoint FAO-PAM, qui devrait se clôturer en 2020. Le nouveau programme s’inspirera du succès du premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *