13 août 2020

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en séjour à Washington, dans le cadre de la conférence de l’American Israël Public Affairs Committee (AIPC), a réitéré son engagement à maintenir de bonnes relations avec le Fonds monétaire international (FMI), au cours d’une réunion de travail avec sa directrice, Kristalina  Georgieva.

Selon le service de communication de la présidence de la République, le Chef de l’État a félicité Kristalina  Georgieva  pour sa nomination à la tête de cette institution de Bretton Woods, avant d’expliquer que renouer avec le FMI contribue à renforcer la mise en œuvre de sa vision qui vise l’amélioration de la gestion des finances publiques ainsi que celle  de la bonne gouvernance pour de meilleures perspectives de financement du développement de la RDC.

Il a aussi indiqué que des réformes fiscales sont en cours afin d’améliorer les recettes et rendre le système fiscal congolais attractif.

Au cours de cette même  réunion, il a aussi été question du renforcement des capacités des agents de l’administration fiscale et douanière ainsi que de la mise en place par la RDC d’un arsenal  des mesures de lutte contre la corruption au niveau des régies financières  en vue  améliorer  de la collecte des ressources.

Le Chef de l’État a également indiqué à Mme  Georgieva  que sous son impulsion une commission mixte gouvernement/présidence sera mise en place dès son retour à Kinshasa pour le suivi de l’amélioration des recettes et l’exécution des finances publiques.

De son côté, la directrice du FMI K Georgieva s’est dite satisfaite de ces échanges  avec le Président Tshisekedi sur l’importance d’agir résolument pour accroître les recettes, améliorer la gouvernance et protéger les dépenses sociales, tout en limitant les dépenses aux ressources disponibles. ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *